Cover image

© iStock

Economie

Les embouteillages et les longs trajets en voiture pour aller travailler ont un impact négatif sur la santé

Les trajets quotidiens en voiture pour aller travailler sont néfastes pour la santé. C'est encore pire quand les automobilistes doivent passer du temps dans les embouteillages, comme en Belgique.

Un long trajet le matin en voiture, d'une heure ou plus, est mauvais pour la santé. Selon une étude de VitalityHealth, menée en partenariat avec l'Université de Cambridge sur plus de 34.000 travailleurs au Royaume-Uni,cela aurait des effets néfastes sur la productivité au travail mais aussi sur le sommeil.

Burn-out

Ces personnes qui passent du temps en voiture le matin auraient "46 % plus de risques de dormir moins de 7 heures par nuit". Et quand on sait que, selon les recommandations de la National Sleep Foundation, il faut qu'un adulte qui a entre 26 et 64 ans doit dormir entre 7 et 9 heures par nuit, on comprend rapidement où est le problème. Toujours selon cette étude, ces automobilistes sont 33 % plus susceptibles de souffrir de dépression, 37 % plus susceptibles de rencontrer des problèmes financiers et 12 % plus susceptibles de souffrir de stress lié au travail ou encore 21 % de risques en plus de devenir obèses.

Et les Belges ne sont pas épargnés. Selon une autre étude de étude de Securex, relayée dans la Dernière Heure ce matin,les navetteurs belges qui vont au travail en voiture sont 58% à ressentir plus de stress, contre 38% contre les personnes qui n'ont pas à prendre la voiture. La faute aux embouteillages, notamment. "Chez ces personnes, le stress lié au trajet augmente en outre le risque de développement de symptômes de burn-out", peut-on lire dans l'étude. Les causes principales pointées du doigt sont évidemment les embouteillages et leur imprévisibilité.

Et si vous pensez que prendre les transports en commun vous évitera ce genre de problème: c'est également une source de stress pour un travailleur sur quatre. Prendre les bus ou les métros bondés, devoir faire face à un train en retard ou supprimé, ou encore les grèves sont autant de facteurs qui impactent sur la santé des travailleurs.

Le télétravail, la solution? 

Mais comment faire pour réduire tout ce stress alors que prendre la voiture ou les transports en commun reste une obligation pour aller travailler pour certains? Le télétravail pourrait apparaître comme la solution idoine, au moins pour réduire les bouchons et le stress qui les accompagnent. Selon une étude du SPF Mobilité publiée début avril, le télétravail aurait permis de réduire de 9 millions de kilomètres la distance parcourue chaque jour par les travailleurs...

A lire aussi