Cover image

© epa

Tech

Facebook a dépensé 2,5 millions d'euros en lobbying sur l'UE en 2017

Le PDG de Facebook Mark Zuckerberg ne souhaite pas passer devant la Commission européenne mais il n'hésite pas à faire pression sur cette dernière en renforçant ses équipes de lobbying. En 2017, il a engagé 5 nouvelles personnes et dépensé 2,5 millions d'euros pour faire du lobbying au sein de l'Union européenne.

Facebook a dépensé un chiffre record pour ses opérations de lobbying en Europe en 2017. La firme de Zuckerberg a sans doute essayé d'atténuer les crises liées aux fake-news, à la vie privée et aux ingérences dans différentes élections présidentielles (Macron, Trump...).

Selon le registre de transparence de l'Union européenne publié cette semaine, l'entreprise a doublé ses dépenses de lobbying en 2017 pour atteindre 2,5 millions d'euros, contre environ 1,2 million d'euros en 2016. Elle a augmenté également le nombre de ses lobbyistes, passant de 10 à 15 membres.

Frais d'administration

Cette somme sert à couvrir les salaires, les frais de bureau et d'administration, les dépenses opérationnelles et les frais payés aux sociétés de consultants et aux associations professionnelles. Il faut dire que Facebook est attaqué de tous parts et les récents scandales qui viennent s'ajouter (Cambridge Analytica,shadow profiles) ne font pas son affaire.

Mais 2018 risque d'être au moins aussi salé pour Zuckerberg. Facebook a mis à jour ses paramètres de confidentialité pour se conformer au Règlement général sur la protection des données (RGPD) qui doit entrer en application le 25 mai. Si l'Europe décide de s'attaquer à la compagnie, elle pourrait lui imposer une amende allant jusqu'à 4% de son chiffre d'affaires annuel.

Déjà lu?