Cover image

© Tristan Tan

Economie

Une chaîne britannique de supermarchés supprime l'huile de palme de tous ses propres produits alimentaires

La chaîne britannique de supermarchés Iceland a décidé de supprimer totalement l'huile de palme de sa propre gamme de produits, a annoncé Richard Walker, directeur général d'Iceland. Walker a expliqué que vers la fin de cette année, plus aucun produit alimentaire de marque Iceland ne contiendrait encore de l'huile de palme.

Selon Walker, la chaîne a décidé d'agir de la sorte car il n'existait aucune manière de vérifier si un produit peut bénéficier d'un label de durabilité. Pour produire de l'huile de palme, il faut en effet d'énormes plantations, ce qui fait de cette activité un facteur important dans la destruction de la forêt tropicale.

L'orang-outan

Iceland sera la première chaîne britannique qui n'utilisera plus d'huile de palme dans la production de ces propres produits alimentaires. On estime que la moitié de l'huile de palme décelée dans les produits de supermarchés est liée à la destruction de la forêt tropicale et de biotopes d'espèces animales en danger comme l'orang-outan.

La chaîne britannique a fait savoir qu'elle voulait retirer l'huile de palme de 130 produits alimentaires et la remplacer par des substances alternatives respectueuses de l'environnement, comme l'huile de tournesol. Cette mesure réduira la demande d'huile de palme de 500 tonnes. En Indonésie et en Malaisie, la production d'huile de palme entraîne une déforestation généralisé qui provoque la destruction d'habitats de nombreuses espèces menacées et participe au changement climatique.

Ces dernières décennies, l'huile de palme a connu une demande croissante. On la retrouve de l'huile dans presque tous les produits commercialisés par les supermarchés tels que les aliments ou articles de toilette, indique The Independent. Le secteur a dès lors fait des efforts pour faire certifier des méthodes de production durables.

Beaucoup de consommateurs ignorent ce qu'est l'huile de palme

De nombreuses entreprises qui commercialisent de l'huile de palme se sont inscrites à la Rountable on Sustainable Palm Oil (RSPO), une organisation auto-réglementée qui vise à garantir des normes environnementales minimales. Toutefois, tous les groupes de campagne ne semblent pas convaincus de l'efficacité de cette initiative. Walker affirme que sur le marché de masse, aucun produit ne peut offrir une garantie absolue de mode de production durable.

Une enquête d'Iceland a montré que 35% des consommateurs ignoraient ce qu'est l'huile de palme. "Cependant, lorsqu'ils sont informés des dégâts causés à l'environnement, 85% des consommateurs estiment que l'huile de palme devrait disparaître de l'alimentation", explique le directeur d'Iceland. "Tant qu'il ne pourra pas être prouvé que l'huile de palme ne contribue pas à la déforestation, Iceland n'utilisera plus cette huile."

"Les dommages causés à l'environnement dans le monde et aux communautés d'Asie du Sud-Est constituent un coût qui ne peut absolument pas se justifier", a encore ajouté Walker.

Lire aussi