Cover image

© EPA

Politique

Kim Jong-un ne disposerait pas d'un avion capable de le mener jusqu'à Donald Trump pour leur rencontre officielle

Bientôt, Donald Trump et Kim Jong-un se rencontreront pour la première fois. On ne connait pas encore la date exacte ni le lieu de cette rencontre. Mais il y a un petit problème: Kim Jong-un ne disposerait pas d'un avion capable de le mener jusqu'à cette réunion historique. 

En mai, Donald Trump et Kim Jong-un se serreront la main pour la première fois. Une rencontre historique encore très mystérieuse: on ne connait pas quand elle aura lieu, ni où. Cela semble n'être que des détails mais en fait, pas vraiment. 

En effet, il est possible que cette rencontre se déroule à Panmunjeon, une ville démilitarisée de Corée du Nord. Mais rien n'est sûr car le président américain privilégierait un pays neutre comme la Suisse, l'Islande ou la Suède. Et c'est bien ça le problème: Kim Jong-un ne disposerait pas d'avion capable d'aller jusque là. 

Avions démodés...

Selon plusieurs experts interrogés par le Washington Post, le leader nord-coréen ne disposerait pas d'avion capable de faire la route d'une traite. On rappelle que le seul voyage international qu'a effectué Kim Jong-un depuis qu'il est au pouvoir était à destination de la Chine. Le dictateur avait alors pris le train. 

Du côté de la CIA, on en rigole bien: "On avait l'habitude de rigoler à propos de ça" a déclaré l'ex analyste de la CIA Sue Mi Terry au Washington Post, "Nous plaisantions sur les vieux avions soviétiques". "Ils n'ont pas d'avion capable de traverser le Pacifique" ajoute Joseph Bermudez, un autre analyste de 38 North, un groupe de réflexion nord-américain spécialiste de la Corée du Nord. Kim Jong-un serait donc forcé de faire une escale pour faire le plein. Ce serait un gros signe de faiblesse et une preuve que la technologie nord-coréenne n'est pas encore au niveau.  

Enfin, peut-être pas

Mais il y a des avis contraires. Certains experts pendant que les avions nord-coréens sont tout à fait capable de faire la route. Selon Charles Kennedy, un spécialiste en aviation, explique au Washington Post: "Air Koryo, la compagnie aérienne nord-coréenne, dispose de deux avions à réaction Tupolev, l'équivalent du Boeing 757, qui ont un rayon d'action de 4.800 kilomètres."

Difficile de démêler le vrai du faux. Mais dans tous les cas, si la Corée du Nord ne dispose pas des engins adéquats, il n'y aura pas de problème. Selon Victor Cha, conseiller principal au Centre d'études stratégiques international, le pays hôte de la rencontre pourra fournir un avion à Kim Jong-un pour faire le trajet. "Ce serait embarrassant" précise Cha.  

Lire aussi: