Google headquarters in Mountain View

© iStock/serg3d

Tech

Google développe actuellement sa propre blockchain pour enrichir son service de cloud

Google envisage d’utiliser la technologie de la blockchain pour assurer à ses clients que leurs données sont en sécurité. Le géant de Mountain View cherche ainsi à se doter d’un avantage significatif pour concurrencer les start-ups et les géants déjà présents sur ce secteur prometteur.

La technologie de la blockchain est l’une des techniques que l’on peut employer pour tenir des "registres numériques". Elle consiste à mettre à jour des bases de données régulièrement grâce à des milliers d’ordinateurs qui confirment chaque entrée d’information. Ces ordinateurs peuvent provenir de réseaux publics ou privés. Leur dissémination permet d’éliminer les dangers posés par la concentration des informations en un seul endroit.

Google est l’une des sociétés du monde qui gère le plus d’informations, et même si son niveau de sécurité est très élevé, cette approche pourra apporter une garantie supplémentaire. De même, elle lui permettra d’offrir de nouveaux services en ligne qui sont actuellement proposés par des sociétés concurrentes.

Une technologie en phase de vulgarisation

Les données traitées peuvent être de toute nature: des transactions de monnaies virtuelles aux processus électoraux, en passant par les chats virtuels. Certaines entreprises utilisent déjà la blockchain, et les technologies de registre numérique associées pour enregistrer en toute sécurité leurs transactions, et gérer d’autres données sur Internet.

Le service de registre numérique partagé de Google sera plus particulièrement destiné aux clients qui utilisent son service de cloud, afin de garantir leurs données. La firme a déjà investi discrètement dans plusieurs start-ups maîtrisant cette technologie. Une unité d’Alphabet développe actuellement un registre numérique que les tiers pourront utiliser pour enregistrer et vérifier leurs transactions.

Un marché très prometteur

Selon Bloomberg, l’objectif de Google est de se doter d’un avantage supplémentaire pour ses clients, en plus de son service de cloud, par rapport à des concurrents tels que Microsoft et Amazon. Une version générique sera également lancée pour permettre à d’autres entreprises de profiter de ce service en utilisant leurs propres serveurs.

La technologie du cloud est le nouveau champ de bataille des géants de l’Internet, et tous se lancent à corps perdu dans ce combat. Dans cette technologie, l’intelligence artificielle joue un grand rôle, mais la technologie de la blockchain pourrait effectivement conférer un avantage décisif.

L’année dernière, le marché des services et produits associés à cette technologie pesait 706 millions de dollars (environ 573 millions d’euros). D’ici 2024, il pourrait grimper à 60 milliards de dollars (environ 50 milliards d’euros), selon WinterGreen Research. IBM et Microsoft comptent déjà parmi les poids-lourds qui proposent des outils associés à la blockchain. De même, Amazon aide les entreprises à construire leurs propres applications de blockchain.

Sur le même sujet :