Cover image

© iStock

Lifestyle

Les supermarchés en Belgique sont toujours plus chers que dans les pays voisins

Une nouvelle enquête révèle que tous les produits sont plus plus chers dans les supermarchés belges que dans les pays frontaliers. Territoire étroit, taxes et accises élevées... Il y a plusieurs facteurs à pointer du doigt.

Selon le rapport annuel de l’Observatoire des prix (du SPF Économie), publié ce mardi, les Belges ont payé, en 2017 en moyenne pour faire leurs courses, 9,1 % de plus qu’en France, 12,9 % de plus qu’aux Pays-Bas et 13,4 % de plus qu’en Allemagne. Au total, 65.000 produits ont été passés en revue, mais ce sont surtout les produits de marque qui sont concernés. 

En ce qui concerne les aliments secs (riz, pâtes...), par exemple, le mieux est d'aller faire ses courses aux Pays-Bas, où ils sont 16,4 % moins chers. C'est aussi vrai pour les bonbons et biscuits, où nos voisins néerlandais affichent des prix 14 % moins élevés que chez nous. Pour l'alcool, c'est la France qui affiche les prix les plus bas: 10 % moins cher qu'en Belgique. Pour les aliments périssables (fromage, yaourt et produits frais) ainsi que les boissons non alcoolisées (sodas et eau), c'est encore la France qui a l'avantage, puisque les prix y sont respectivement 14,2 % et 13 % moins élevés qu'en Belgique.

Seule exception: les fruits et légumes

Les produits de toilette et cosmétiques ainsi que les produits d'entretien n'ont pas été oubliés dans l'étude. Pour ceux-ci, le mieux est d'aller en Allemagne. En effet, les produits d'hygiène y sont 26,8 % moins élevés qu'en Belgique, tandis que les produits d'entretien y sont 14,5 % moins chers.

Ces différences de prix s'observent depuis longtemps et ont même augmenté de 3 % en moyenne par rapport à l’analyse menée en 2013. Dans l'histoire, ce sont les prix des boissons alcoolisées qui ont le plus flambé, principalement à cause de l’introduction récente d’accises plus élevées.

Toutefois, les fruits et légumes frais n'ont pas été repris dans l'enquête. Mais la bonne nouvelle, c'est qu'ils sont moins chers en Belgique que chez nos voisins frontaliers, selon les données d’Eurostat citées par l'étude de l'Observatoire des prix.

TVA, accises, taxes et territoire étroit en cause

Comment expliquer ces prix si élevés en Belgique? Tout d'abord, par l'étendue réduite du territoire, qui rend les conditions et prix d’achat moins intéressants. "Les supermarchés belges jouissent par exemple de conditions d’achat moins avantageuses que nos voisins. En raison des restrictions territoriales de l’offre et de l’étendue réduite de notre pays, ils ne sont pas en mesure de négocier les meilleurs prix d’achat", explique ainsi Peter Van Herreweghe, directeur de l'Observatoire des prix.

Mais le régime de la TVA, les accises et autres taxes ont aussi leur part de responsabilité. Enfin, la règlementation autour du commerce en détail, bien plus stricte en Belgique qu'ailleurs en Europe, et les coûts salariaux sont, eux aussi, pointés du doigt.

Lisez aussi: