Cover image

© iStock

Politique

Fini les excès de vitesse: un limitateur pourrait être installé dans les véhicules récidivistes

Afin de renforcer la sécurité routière, un système de limitation de vitesse intelligent pourrait être installé dans les véhicules récidivistes, selon la volonté du ministre de la mobilité François Bellot. Pour l'instant, il est toujours en phase de développement et présente encore quelques failles.

Le limitateur existe déjà dans certaines voitures afin d'éviter de faire des excès de vitesse. Mais il faut toujours l'activer. Pour renforcer la sécurité routière sur les routes belges, l'ASWR (ancien IBSR), propose qu'à l'avenir les véhicules récidivistes soient contraints de respecter les limitations de vitesse via un système nommé "assistance intelligente de vitesse" ou "ISA", indiquait la DH ce matin.

Plus d'excès de vitesse

Si un tel système est mis en place, cela permettra aux conducteurs de voir leur vitesse s'adapter automatiquement aux panneaux de signalisation afin d'éviter de faire des excès de vitesse. Dans la pratique, le système utilisera le GPS de la voiture pour repérer la position du véhicule. Ensuite, en fonction des vitesses maximales autorisées, le limitateur va alors adapter la vitesse du véhicule et empêchera alors les conducteurs de rouler trop vite.

Testé en 2015

Ce système est toujours en phase de développement depuis que la ministre de la Mobilité de 2015, Jacqueline Galant, l'avait déjà fait tester sur les routes belges. Pour François Bellot, le ministre de la Mobilité actuel, il s'agirait même de l'installer d'office dans les véhicules récidivistes. 

Actuellement le système de limitation intelligent n'est pas encore assez fiable que pour être installé automatiquement. En effet, la cartographie n'est pas encore assez précise et doit être complètement mis à jour, au risque de louper certaines indications, comme des travaux par exemple.

Lire aussi: