Cover image

© iStock

Economie

Dès le 6 mars, des comprimés d'iode seront disponibles pour tous les Belges en pharmacie

La distribution à l'échelle nationale de boîtes de comprimés d'iode, pour se protéger en cas d'incident nucléaire, se concrétise. À partir du 6 mars, il sera possible pour les Belges habitant dans n'importe quelle commune de recevoir gratuitement une boîte de pilules.

Annoncé depuis 2016, dans le cadre d'une remise à neuf du plan d'urgence nucléaire belge, la distribution à échelle nationale de plaquettes d'iode s'ouvrira ce 6 mars, annonce ce mardi La Capitale. Le rayon de distribution sera donc étendu à la population habitant à 100 kilomètres autour des centrales, plutôt que 20 kilomètres comme c'est le cas depuis quelques années.

Au total, 4,57 millions de boîtes contenant chacune dix capsules d'iode sont en cours en route vers toutes les pharmacies de Belgique. Ces dernières recevront en parallèle des directives très précises venant du SPF Intérieur.

Les pilules seront en vente libre et seront délivrées gratuitement à tout citoyen belge, sur présentation d'une pièce d'identité. Une brochure contenant plusieurs informations utiles, sur les accidents nucléaires possibles par exemple, sera fournie en même temps.

Le feu vert du gouvernement

L'iode a pour effet de saturer la thyroïde et bloquer ainsi l'absorption des iodes radioactives néfastes pour la santé. Mais il ne s'agit pas d'un médicament anodin à prendre "au cas où". Il ne doit être ingéré qu'en cas d'accident nucléaire et sur recommandation du gouvernement.

Pour que la prise soit efficace, il faut toutefois qu'elle ait lieu un peu avant l'exposition à des particules radioactives, ou presque en même temps. L'ingestion plus de 6 heures avant ou 12 heures plus tard n'ayant aucun effet.

En outre, l'iode n'est pas efficace chez tout le monde: elle l'est chez les enfants, les jeunes et les femmes enceintes, mais moins chez les personnes âgées de plus de 40 ans.

Lisez aussi: