Albert Frère

© Gilles Bouquillon/Getty Images

Economie

Combien de temps l’État belge pourrait-il survivre avec la fortune d'Albert Frère?

Combien de temps un gouvernement pourrait-il tenir si la personne la plus riche de chaque pays payait pour ses dépenses? C’est la question que s’est posée l’agence de presse Bloomberg. Pour y répondre, elle a créé le Robin Hood index 2018, autrement dit, l’indice Robin des Bois.

49 pays dotés de régimes politiques variés, ont été examinés. On a associé à chacun son citoyen le plus riche, par référence au Bloomberg Billionaires Index que l’agence de presse tient un jour elle-même. Cette liste établit le classement des personnes les plus riches du monde, avec l’indication de leur fortune. Les données qui ont été prises en compte sont celles de décembre 2017. Au passage, Bloomberg note qu’il n’y a guère que dans 4 des 49 pays en question que les personnalités les plus riches sont des femmes : l’Angola, l’Australie, le Chili et les Pays-Bas.

Ensuite, l’agence de presse a déterminé les montants des dépenses de ces pays (selon les indications du Fonds Monétaire International), puis les a ramenés en valeurs quotidiennes, sur la base des chiffres pour 2017.

Qu’en est-il ressorti ? Chypre est le pays qui pourrait survivre le plus longtemps avec la fortune de son citoyen le plus riche, John Fredriksen. Celui-ci est à la tête d’une fortune de 10 milliards de dollars (environ 8 milliards d’euros), un pactole qui  permettrait au pays de tenir 441 jours.

De l’autre côté du spectre, les gouvernements les plus coûteux sont ceux du Japon, de la Pologne, des USA et de la Chine. Dans cette dernière, Jack Ma, la 16e personne la plus riche du monde avec une fortune de 47,8 milliards de dollars (environ 39 milliards d’euros), ne pourrait assurer que 4 jours de fonctionnement au gouvernement. Aux États-Unis, le patron d’Amazon Jeff Bezos, désormais l’homme le plus riche du monde grâce à son patrimoine de 99 milliards de dollars (environ 80 milliards d’euros), ne pourrait financer que 5 jours, c’est-à-dire autant que ses homologues au Royaume-Uni Hugh Grosvenor et en Allemagne, Dieter Schwarz.

Albert Frère, notre Sauveur

Quant à la Belgique, elle pourrait tenir 8 jours si elle faisait appel à la fortune du magnat de l’acier Albert Frère. Celle-ci était estimée à 5 milliards d’euros à la fin de l’année 2017. D’un autre côté, les dépenses quotidiennes de notre gouvernement s’élèvent à 615 millions d’euros.

Nos pays voisins, la France et les Pays-Bas, sont un peu mieux lotis. Les fortunes respectives de Bernard Arnault (Groupe LVMH) et Charlene De Carvalho-Heineken du groupe brassicole éponyme suffiraient pour permettre à leur gouvernement de fonctionner pendant 15 jours.

Sur le même sujet :