People praying in a French mosquee

© EPA

Politique

La plupart des Français pensent maintenant que "l'islam est compatible avec les valeurs de la République"

Plus de la moitié des Français pensent que l'islam est compatible avec les valeurs de la République française. C’est ce qui ressort d’un sondage réalisé par l’Institut Ifop commandé par Le Journal du Dimanche (Le JDD).

Plus de la moitié des Français pensent que l'islam est compatible avec les valeurs de la République française. c’est ce qui ressort d’un sondage réalisé par l’Institut Ifop commandé par Le Journal du Dimanche (LJDD).

Virage important


Plus de 56% des personnes interrogées ont répondu "oui" lorsqu’on leur a demandé si l’islam et les valeurs de la république étaient compatibles. 43 % n’étaient pas d’accord et 1 % n'avaient pas d'opinion sur la question. 

C’est un virage important, car en 2016, les pourcentages étaient exactement inversés, avec 56 % qui pensaient que les deux étaient incompatibles, et 44 % qui estimaient que l’islam était compatible avec les valeurs de la République.  C’est surtout dans les milieux de droite que l'opposition est la plus forte, avec 63 % des électeurs des Républicains (l’ex-UMP de l’ancien-président Sarkozy) et 62 % des partisans du Front national.

Parmi les sympathisants du mouvement La République et Marche (LRM)  du président Macron,  41 % ont déclaré que les deux étaient incompatibles. Les pourcentages continuent à diminuer au fur et à mesure que l’on se déplace vers la gauche du spectre politique, avec 39 % pour les électeurs de La France Insoumise et 27 % pour les sympathisants du Parti socialiste.

Pas de taxe sur les produits Halal pour financer l'Islam

Une large majorité de Français (70 %) s'oppose à l'introduction d'une taxe sur les produits halal pour financer l'Islam dans le pays.

Une telle mesure avait été proposée par le Conseil français du culte musulman  (CFCM) et l’Observatoire de la laïcité en 2016. Les deux institutions souhaitaient ainsi éviter que les régimes fondamentalistes du Moyen-Orient s’impliquent dans le financement des mosquées et la formation des imams en France.

Macron veut un "nouvel islam français"


Le jour de la publication de l'enquête  du JDD, on a appris qu’Emmanuel Macron voulait “poser les jalons d'une nouvelle organisation de l'islam en France”.

Objectif : permettre à l’islam de nouer une relation pacifique avec l’État français et les autres religions et placer ce “nouvel islam” à l'avant-garde de la lutte contre l'intégrisme.

Sur le même sujet :