Cover image

"New California" : Bientôt un 51e État américain ?

Aux États-Unis, des militants veulent séparer la Californie en 2 États, pour créer un 51e État américain, « New California ». Ils viennent de publier la déclaration d'indépendance de ce nouvel État. Ils espèrent qu'il s'agit d'une première étape qui mènera à la création d'un État indépendant, libre et souverain.


L'État de New California (en bleu sur la carte ci-dessous) intégrerait la plupart des comtés ruraux de Californie, qui votent majoritairement républicain. Il serait peuplé d’environ 15 millions d’habitants,n ce qui en ferait le 6e État américain, derrière l'État de New York. Le reste du territoire, qui comprend la majeure partie de la zone côtière du "Golden State", et une population d'environ 25 millions d'habitants, demeurerait la Californie.



 

Se séparer d'un Etat "ingouvernable"


Robert Paul Preston, le fondateur de New California, motive sa décision en expliquant que la Californie est devenue une tyrannie « ingouvernable depuis longtemps ». Il cite sa fiscalité, de son système éducatif, et de son climat des affaires déplorables :
« Il y a quelque chose qui ne va pas, quand vous avez un comté rural comme celui-ci, et que vous allez dans le comté d'Orange qui est pour sa plus grande partie urbain, et que vous constatez que nous avons les mêmes sortes de problèmes, et cela s'explique par la manière dont l'État est gouverné et taxé ».

Le modèle de la Virginie Occiddentale


Les militants de New California veulent faire les choses dans les règles de l'art. Ils indiquent qu'ils suivront la procédure qui a aboutit à la division de la Virginie, et à la création de l'État de Virginie occidentale. De ce fait, ils citent l'article 4 section 3 de la Constitution des États-Unis qui avait été invoqué dans ce processus.

Le groupe est organisé en comité, mais comprend également un conseil composé de représentants de chaque comté. Il affirme qu'il lui faudra 10 à 18 mois pour se préparer à la gouvernance de ce nouvel État.

Une tentative précédente


Ce n’est pas une première. En 2014, le capital-risqueur Tim Draper avait envisagé de scinder la Californie en 6 États indépendants, dont l’État de la Silicon Valley. Mais il n’avait pas remporté le nombre de suffrages requis pour mettre en œuvre ce projet.