Cover image
Economie

La Chine et la lente conquête de l'Amérique du Sud

La Chine vient d'installer une centrale hydroélectrique en Bolivie, dans la province centrale de Cochabamba. Cette centrale, baptisée San José 1, a été construite par la société d'ingénierie hydroélectrique Sinohydro, entreprise chinoise spécialisée dans la construction de centrales hydroélectriques.

La Chine vient d'installer une centrale hydroélectrique en Bolivie, dans la province centrale de Cochabamba. Cette centrale, baptisée San José 1, a été construite par la société d'ingénierie hydroélectrique Sinohydro, entreprise chinoise spécialisée dans la construction de centrales hydroélectriques.


Il s'agit de l'un des nombreux projets dans lesquels les Chinois sont impliqués en Amérique du Sud. La Chine souhaite ainsi faire de la Bolvie le cœur énergétique du continent sud-américain, a déclaré l'ambassadeur de Chine en présence du président bolivien Evo Morales.


Bien que la Bolivie soit le pays le plus pauvre d'Amérique du Sud, les entreprises chinoises participent à plusieurs projets mis en œuvre par le gouvernement bolivien. Parmi ces initiatives, on compte la construction de routes, d'usines de sucre, de potassium et d'acier ainsi qu'une mise à niveau du système de sécurité publique et des télécommunications.


La Bolivie est également assise sur l'une des plus grandes réserves de lithium au monde. Le lithium est un élément de base pour la fabrication des batteries de voitures électriques. Pas moins de la moitié des réserves mondiales de ce minerai se trouve en Bolivie, ce qui a valu au pays le surnom d' « Arabie saoudite du lithium ».


La Chine est déjà le plus grand marché de véhicules électriques au monde. L’année dernière, près d’une voiture électrique sur 2 produite dans le monde l’était en Chine. C’est ce qui ressort des chiffres de l’Agence internationale de l’énergie (AIE). Il s’agit d’un effort délibéré et concentré. Celui-ci est dirigé par le gouvernement central et soutenu au niveau provincial.

Argentine, Brésil, Chili et Pérou


Sous la direction du président Xi Jinping, le pays étend progressivement son influence en Amérique du Sud. Les Chinois construisent également des routes en Argentine et construisent des trains pour la compagnie des chemins de fer argentine.


La Chine est maintenant le principal partenaire commercial des trois des plus grandes économies d'Amérique du Sud: le Brésil, le Chili et le Pérou. Ces pays exportent principalement des matières premières vers la Chine telles que cuivre, le minerai fer, l'huile et le soja. La Chine accorde également à ces pays un crédit quasi illimité pour l'importation de marchandises chinoises.



La colonisation de l'Afrique


L’Afrique du Sud est devenue un pilier important de la stratégie que la Chine veut développer sur le continent africain. Alors que les économies et les investissements dans le monde "développé" stagnaient depuis des années, la Chine est devenue le principal partenaire commercial de l’Afrique du Sud.

One Belt, One Road


Le projet appelé « Nouvelle route de la soie » vise à relier la Chine à ces continents. Baptisé en anglais, « One Belt, One Road », ce projet traverse l'Asie, l'Europe et l'Afrique et rejoint également l'Amérique du Sud.


Cette initiative chinoise vise à intégrer 65 % de la population mondiale et un tiers du PIB mondial. Si ce projet a lieu comme prévu, une grande partie du commerce mondial sera relié à la stratégie économique chinoise.