Cover image

La plus grande menace pour Tesla vient de Chine

Depuis plusieurs années, la Chine est le plus grand marché automobile au monde. Cependant, ce pays n'a pas encore de marque automobile à la réputation mondiale. Mais selon Bloomberg, cette situation pourrait néanmoins rapidement évoluer.


Selon le média, la Chine réalise des efforts importants sur le marché de la mobilité électrique.


« La Chine n'a toujours pas de marque capable de rivaliser avec le cachet d'Audi, de Mercedes, de BMW ou d'autres marques américaines », explique Bloomberg. « Cette situation a permis à des constructeurs automobiles étrangers de développer un marché important dans le pays, ce qui donne à ces groupes la possibilité de maintenir leur domination à l'échelle mondiale. »


« Cette situation pourrait cependant rapidement changer sous la direction du président chinois Xi Jinping. Ce dernier souhaite en effet s'attaquer à la pollution importante et diminuer la dépendance à l'égard des combustibles fossiles. » Xi Jinping veut ainsi accélérer le développement de véhicules électriques, ce qui offrirait à la Chine la possibilité de créer une marque de classe mondiale.



Prix


Il y a en Chine des dizaines d'entreprises qui travaillent à la conception d'une voiture électrique. Etant donné les problèmes environnementaux du pays, une voiture électrique chinoise à la réputation mondiale pourrait voir le jour en Chine.


La start-up chinoise Nio a entrepris le lancement d'un premier modèle après avoir recueilli, l'automne dernier, plus d'un milliard de dollars auprès d'investisseurs, dont Tencent.


William Ni, fondateur de Nio, affirme que la création de voitures électriques intelligentes offrira à la Chine la possibilité de se positionner parmi les grands constructeurs automobiles mondiaux.


Le modèle ES8 de Nio coûte moins de 70.000 euros, presque 50% de moins que le Model X de Tesla vendu en Chine. Avec une seule charge, ce véhicule peut accomplir une distance de 500 km.


« Nio a de grandes chances de réussir car elle est soutenue par de nombreux bailleurs de fonds » souligne Robin Zhu, analyste auprès du consultant Sanford C. Bernstein à HongKong.


Avec 700.000 exemplaires écoulés en 2017, la Chine est déjà le leader mondial dans la vente de voitures électriques.



Crédits énergétiques


Cette année, un million de voitures électriques devraient être vendues en Chine. D'ici 2025, le gouvernement chinois souhaite vendre 7 millions de véhicules électriques par an.


Pour pouvoir atteindre ses objectifs, la Chine distribue des subsides au secteur et renforce les réglementations des véhicules à carburant fossile. Par exemple, l'acheteur d'une voiture électrique bénéficie d'une réduction fiscale de 10%.


Les constructeurs qui veulent vendre en Chine des véhicules conventionnels, se verront appliquer un certain nombre de quotas à partir de l'année prochaine. Un système de crédits à l'énergie est mis au point, similaire au commerce de droits d'émissions.


Les importateurs qui n'ont pas de voitures électriques, peuvent ainsi acheter des crédits chez des fabricants chinois de voitures durables. Cela peut garantir des revenus supplémentaires à des constructeurs tels que Byd et Nio.