Cover image
Tech

Une voiture autonome est-elle par définition une arme autonome ?

« Un objet qui est capable de se déplacer par lui-même est par définition une arme ». Cette déclaration, c’est celle que Qi Lu, le COO de Baidu, a faite en faisant allusion à la voiture autonome. Lu intervenait en marge du Consumer Electronics Show qui avait lieu la semaine dernière à Las Vegas. Au sein de Baidu, Lu est plus particulièrement en charge du programme de voiture autonome.


Lu a ajouté que des gouvernements pourraient décider de bloquer les importations de voitures opérées par des compagnies étrangères. « Cela n'a rien à voir avec un gouvernement en particulier, cela a à voir avec la nature même de l'autonomie ».

Il estime que pour les multinationales, il sera très difficile de se conformer aux réglementations locales concernant les voitures autonomes :
« Les jours où il était possible de construire un véhicule à un endroit et de le faire rouler partout sont révolus. Car un véhicule qui peut se déplacer par lui-même est par définition une arme ».

Lu est cependant convaincu que les voitures autonomes pourront réduire les accidents de la route, même lorsqu'il s'agit d'actes terroristes. Il a évoqué les attentats de Londres et Charlottesville, dans lesquels des véhicules ont été utilisés pour foncer sur des piétons : « A l'avenir, ces voitures ne bougeront pas si elles détectent un humain devant elles – peu importe qui contrôlera la voiture ».

Mais il estime qu'il sera très compliqué pour les entreprises, les politiciens et les régulateurs, de parvenir à un consensus en matière de sécurité automobile.

Baidu et Apollo


Lu a rejoint Baidu l'année dernière, après avoir travaillé pour Microsoft. La firme chinoise développe actuellement Apollo, un logiciel pour voitures autonomes qui sera distribué sur une plate-forme open source en libre accès pour des concepteurs externes.

L’entreprise chinoise – qui utilise la technologie de l’autonomie automobile dans une flotte-test de véhicules électriques – a annoncé démarrer en juillet la publication de son code de conduite autonome dans un environnement clos. Au CES de Las Vegas, elle a présenté la version 2.0 d’Apollo, qui offre une sécurité renforcée.

Baidu a également conclu des partenariats avec des firmes américaines, dont Intel, Nvidia, Ford et Daimler. En Chine, elle collabore avec les constructeurs automobiles JAC et BAIC sur des projets de véhicules automoteurs commandés par Apollo, qui pourraient voir le jour dès l’année prochaine.