Cover image

En Norvège, plus de voitures électriques sont vendues que de véhicules essence

En décembre, 52% de toutes les voitures vendues en Norvège étaient des véhicules électriques (EV). En d'autres termes, cela signifie que lorsqu'une voiture est vendue dans le pays, il s'agit plus souvent d'une voiture électrique plutôt que d'un véhicule essence.

En décembre, 52% de toutes les voitures vendues en Norvège étaient des véhicules électriques (EV). En d'autres termes, cela signifie que lorsqu'une voiture est vendue dans le pays, il s'agit plus souvent d'une voiture électrique plutôt que d'un véhicule essence.


Sur le plan des véhicules électriques, la Norvège est le pays le plus progressiste au monde. Par ailleurs, ce pays souhaite interdire la vente de voitures diesel et essence d'ici 2025.


Ces bons résultats se doivent principalement à l'activité de Tesla. La société a augmenté son calendrier de livraisons cycliques en Europe. A la mi-décembre, Tesla a battu son record de livraisons mensuelles en Norvège. Ainsi, le mois dernier, le constructeur de voitures électriques californien a livré en Norvège 1.032 berlines modèle S et 1.429 SUV modèle X. Dans le pays, 5 des 15 marques les plus vendues en 2017 étaient des voitures électriques.


Tesla est maintenant la septième marque la plus vendue en Norvège. L'année dernière, la société d'Elon Musk était le 14ème constructeur automobile le plus populaire de ce pays scandinave.


Bien que le mois de décembre soit traditionnellement un bons mois pour la vente de voitures électriques en Norvège, la hausse est de 40% par rapport au mois de décembre 2016.



Leader mondial par habitant


La Norvège se place en tête du marché mondial des voitures électriques. Les voitures électriques représentent près de 40 % de la flotte norvégienne.  Cette performance a pu être atteinte grâce à une série d'avantages dont l'automobiliste bénéficie lors de l'achat d'une voiture électrique.



Taxe Tesla ?


Selon plusieurs critiques, ces incitations ont également conduit à des excès. Ainsi, le groupe de population le plus riche du pays a pu acheter des voitures électriques très coûteuses et profiter de certains avantages tels que l'accès gratuit aux routes à péage, aux parkings et aux infrastructures de recharge ainsi que l'autorisation d'emprunter les couloirs de bus. Par ailleurs, les achats de voitures électriques auraient provoqué une hausse du trafic dans le centre d'Oslo.


Lors de ses négociations de projet budgétaire, le gouvernement norvégien avait envisagé d 'abolir l'une des exemptions fiscales pour les voitures électriques de plus de deux tonnes. Cette proposition avait été aussitôt surnommée la « Taxe Tesla » car elle aurait surtout affecté les modèles haut de gamme fabriquès par le constructeur américain. Si cette taxe avait été appliquée, le modèle X de Tesla aurait coûté 70.000 couronnes ou 7.500 euros de plus.


Cependant, le gouvernement a finalement abandonné son projet de « Taxe Tesla » face à l'opposition du parti libéral, un de ses alliés-clé.