Cover image

WSJ : "Flynn devait livrer Gülen à Erdogan contre 15 millions de dollars"

Michael Flynn, l'ancien conseiller de Donald Trump, aurait négocié pour recevoir 15 millions de dollars de la Turquie contre la livraison au régime d'Erdogan du religieux turc Fethullah Gülen, exilé aux Etats-Unis depuis 1999. C'est ce qu'affirme le Wall Street Journal, qui cite des sources proches de l'enquête du procureur spécial Robert Mueller.


Ce dernier enquête sur une possible ingérence russe dans l’élection présidentielle américaine de 2016. Flynn aurait entretenu des relations avec la Russie. Par exemple, il existe une photographie de lui le montrant assis à côté du président russe Vladimir Poutine. La photo aurait été prise lors d’un dîner en l’honneur de l’anniversaire de Russia Today, la chaîne de propagande financée par le Kremlin.

Par le passé, Flynn a également travaillé comme lobbyiste pour la Turquie, ce qu'il n'a admis qu'en mars 2017. Le jour de l'élection présidentielle, Flynn avait écrit que les États-Unis devaient extrader Gülen en Turquie dans un article d'opinion.

Fethullah Gülen a été accusé par Erdogan et son parti AKP d'avoir été l'instigateur du coup d'état militaire échoué de juillet 2016.

C'est pourtant grâce au soutien de Gülen qu'Erdogan est arrivé au pouvoir en 2002 en accédant à la fonction de Premier ministre. Leur relation s'est ternie par la suite.

Gülen aurait été enlevé et amené en Turquie par jet privé


Flynn et son fils Michael Flynn junior auraient négocié avec les représentants du régime turc l'extradition de Gülen au club « 21 » à New York à la mi-décembre 2016. Selon des sources proches de l'enquête de Mueller, Flynn et son fils auraient élaboré en même temps que les turcs un plan pour kidnapper Gülen et l'amener en jet privé à l’île turque d’Imrali, où se trouve une prison.

Trump a demandé à Comey de cesser d’enquêter sur Flynn


Flynn a été limogé par Trump 24 jours après sa nomination, parce qu’il aurait menti contre le vice-président Mike Pence.

En février, Trump avait alors demandé au directeur du FBI James Comey  de cesser d’enquêter sur Michael Flynn. Comey, qui a été démis de ses fonctions par Trump, était tellement déconcerté par cette demande de Trump qu’il a pris des notes à la suite de cette conversation, qu’il a révélées plus tard aux hauts responsables du FBI.

Ni Flynn, ni son fils n’ont commenté l’article du Wall Street Journal.