Cover image

Les Belges sont parmi les travailleurs les plus productifs d'Europe occidentale

Les travailleurs belges sont les deuxièmes plus productifs d'Europe occidentale, juste après les Suisses. Dans notre pays, le niveau de productivité cette année est aussi le plus élevé depuis la crise financière de 2008.

Cette étude sur le capital humain a été réalisée entre 2010 et 2016 par le cabinet d'audit et de conseil PwC, sur un échantillon de plus de 250 travailleurs venant de 594 entreprises. Il en ressort que les travailleurs belges sont les deuxièmes plus productifs, selon l'échelle de productivité constituée. La palme d'or revenant aux travailleurs suisses.

Le niveau de productivité a été calculé sur base du chiffre d'affaires de l'entreprise comparé au nombre d'équivalents temps plein. Si l'on se penche sur les chiffres, celui du travailleur belge était également en 2016 le plus élevé depuis la crise financière de 2008. Sa productivité ayant bondi de près de 6 % par rapport à 2012. Un équivalent temps plein rapportait ainsi en 2016 296.000 euros, contre 280.000 euros quatre ans plus tôt. En comparaison, la moyenne en Europe occidentale s'élève à 157.000 euros par équivalent temps plein.

Travailler sur la compétitivité des entreprises

L'enquête révèle en outre une hausse considérable du travail à mi-temps au détriment du temps plein. Ces dix dernières années, l'échantillon d'entreprises a supprimé 39.000 temps pleins de ses effectifs, ce qui correspond à une baisse de 9 %. De l'autre côté, le nombre de mi-temps a explosé: 30.000 nouveaux postes de travail à temps partiel ont été ouverts en 2016.

Le tableau n'est toutefois pas tout blanc. Les entreprises belges doivent travailler davantage sur la compétitivité, puisqu'elles ne se classent à ce niveau que 10e, remarque le rapport. Le retour sur investissement en capital humain en Belgique est nettement inférieur à la moyenne européenne. Pour chaque euro investi en 2016 dans un travailleur, le retour sur investissement n'était que de 1,11 euro, contre 1,14 en moyenne en Europe occidentale. 

Pour améliorer la compétitivité des entreprises, la Belgique doit réduire ses coûts salariaux et non-salariaux et mettre mieux à profit la productivité des employés.

Lisez aussi: