Cover image

L'Union européenne en 2017... 4 enfants espagnols sur 10 grandissent dans la pauvreté

Près de 40% des enfants espagnols grandissent dans une famille sous le seuil de pauvreté. Entre 2008 et 2014, on a constaté une hausse de 9%. C'est ce qu’il ressort des chiffres du bureau espagnol des statistiques, sur base d'un rapport de l'Unicef. Il n’y a qu’en Roumanie et en Grèce que la situation est pire.


La pauvreté infantile a augmenté de manière générale. Toutefois, la hausse la plus importante est constatée en Espagne. Dans ce pays, la pauvreté infantile a augmenté de 56% par rapport à 2008. Cette misère concerne les familles de 4 personnes (2 adultes et 2 enfants) qui doivent s'en sortir avec moins de 700 euros par mois.

L'Europe fait plus pour ses pensionnés que pour ses enfants


Ce n'est qu'en Lettonie et à Chypre que l'écart entre la protection accordée aux enfants et celle accordée aux personnes de plus de 65 ans est plus important qu'en Espagne. Entre 2009 et 2011, l'Etat espagnol a réduit la protection sociale des familles de plus de 11,5 milliards d'euros.

Selon l'Unicef, dans la plupart des pays riches, la misère des enfants a augmenté entre 2008 et 2014. Deux tiers de ces pays se trouvent en Europe.

C'est surtout à Chypre, en Islande et en Grèce que cette hausse est inquiétante (plus de 15%). En Hongrie, Irlande, Italie et Espagne, l'augmentation de la pauvreté infantile se situe entre 7 et 9%.

Durant la période citée ci-dessus, aucun pays européen n'a augmenté ses dépenses pour la protection sociale des familles. Par contre, il est assez surprenant de constater qu'entre 2010 et 2013, les pensions ont augmenté dans beaucoup de pays.