Cover image

Ce logiciel réalise en quelques secondes ce que des avocats font en 360.000 heures

La banque JP Morgan va utiliser l'intelligence artificielle et l'apprentissage automatique pour l’analyse des transactions financières, tâche pour laquelle les équipes juridiques nécessitent en temps normal des milliers d’heures par an.


Ce nouveau programme, nommé «  Contract Intelligence » (COIN), est capable d’interpréter les accords de prêts commerciaux qui, avant la mise en service du logiciel en juin dernier, signifiaient 360.000 heures de travail par an pour les avocats et spécialistes du crédit. Selon JP Morgan, le logiciel examine les documents en quelques secondes et commet en outre moins d’erreurs que le personnel.


COIN n’est qu’un aspect de l’élan technologique de JP Morgan. En effet, la plus grande banque américaine réalise de nombreux investissements dans l’apprentissage automatique. L’entreprise a récemment mis sur pied des centres technologiques pour des équipes spécialisées dans le Big Data et se centre également sur la robotique et le cloud computing afin de générer de nouvelles sources revenus tout en réduisant les dépenses et les risques.


« Bien que JP Morgan soit l’un des rares gagnants ayant émergé après la crise financière, sa domination est menacée si elle ne s’investit pas de manière agressive dans les nouvelles technologies », ont expliqué plusieurs cadres de la banque à Bloomberg.



Chefs de file de la technologie


Selon Matt Zames, COO de JP Morgan, la banque a utilisé trop longtemps des logiciels qui ne fonctionnaient pas ensemble.


« Nous devons absolument nous positionner comme chefs de file de la technologie dans les services financiers », a ajouté Zames.


Introduit en juin, COIN a été en mesure de réduire les erreurs au sein de milliers de contrats sensibles, fait valoir la banque. JP Morgan cherche maintenant à utiliser le logiciel pour d'autres projets comme l’identification de modèles de données et des relations. Le logiciel sera également utilisé pour d'autres processus financiers complexes. Finalement, COIN serait également en mesure de contribuer à l’interprétation des règlements et a l’analyse des communications d’entreprise.


Enfin, la banque a également lancé un programme nommé « X-Connect » qui aide les employés à analyser les e-mails.