Cover image

"Dans la Suède 'féministe', ce n'est pas Rouhani la menace, mais Trump"

« Le gouvernement suédois, qui s’est auto-proclamé « premier gouvernement féministe du monde », a rendu visite à un pays où des hommes brutaux dominent : la République islamique d'Iran », écrit l’ex- eurodéputé du LDD, journaliste et auteur Derk-Jan Eppink dans The Post Online :


«Le gouvernement suédois « rouge-vert » est dominé par les femmes. Elles ont défilé en tenue musulmane devant le président iranien Rouhani. Ce dernier a 3 000 exécutions sur la conscience, dont plus de 70 femmes.

La Suède vit un bouleversement générationnel culturel


"La Suède, autrefois le pays d’Abba, d’Olaf Palme et de Fifi Brindacier, vit un bouleversement générationnel culturel. Sous la direction des femmes.

[...] Les militants iraniens pour les droits des femmes critiquent sévèrement les ministres féministes. La militante Masih Alinejad a déclaré: «Les politiciennes suédoises sont hypocrites. Elles ne se sont rendues en Iran que pour l'argent ».

[...] La Suède est le troisième plus grand exportateur d'armes par habitant. Bien sûr, c'est un fait que la Suède mentionne timidement, parce qu'il ne correspond pas à sa réputation de pays modèle.

[...] Le Vice-Premier Isabella Lövin ne voit « pas de conflit » entre les exécutions en Iran des homosexuels, des opposants, ainsi que des femmes et même des mineurs et la délégation commerciale de Suède en Iran. Ce n’est pas Rouhani, mais le président américain Donald Trump, qui est la menace. Dans The Guardian, elle a écrit: «De nos jours, le monde a surtout besoin de leadership sur les droits des femmes ».

Zweedse-feministen_0 (1)