Cover image

En Europe, il y a maintenant un village où seuls des Arabes peuvent vivre

Des investisseurs du Moyen-Orient ont créé un domaine exclusif et luxueux comprenant 160 maisons dans le village de Tarcin, situé a seulement 8 km de la capitale de la Bosnie, Sarajevo.


Ces maisons ne sont proposées à la vente qu’aux Koweïtiens pour 150 000 euros. Leur promotion met en exergue que la Bosnie est un pays musulman, qui a été« doté d’une belle mature par Allah ». (La Bosnie est un Etat laïque, où la constitution garantit le droit à la liberté religieuse. 40 % des Bosniaques sont musulmans, 31 % d’entre eux sont chrétiens orthodoxes, et 15 %, catholiques)

Les promoteurs immobiliers ont maintenant annoncé leur intention de doubler la taille de l’enclave arabe en Europe.



L'arabe comme langue officiel et les Bosniaques ne sont pas admis


Dans le dans le village, l’arabe est la seule langue parlée, et les locaux ne peuvent y pénétrer que pour effectuer des travaux de nettoyage ou de domesticité.


Des clôtures et des murs isolent le domaine du monde extérieur et assurent la sécurité. Certaines des maisons sont habitées à l’année par les épouses et les enfants de riches hommes d’affaires. Tous s’abstiennent de fréquenter la population locale.


« Ils ont leurs propres traditions dans le domaine de l’habillement, du comportement, et de la prière, et ils ne veulent pas que les gens les regardent », explique un résident local cité par le quotidien britannique Daily mail.


Des médias locaux se seraient plaints auprès des dirigeants régionaux, rappelant qu’il était illégal pour une puissance étrangère d’acheter des parties d’un pays et d’en interdire l’accès à la population locale. De leur côté, des locaux ont débuté une campagne de manifestations avec des prospectus comportant des images de femmes en burqa et le slogan « allez-vous en ».



La Bosnie et le long chemin vers l'adhésion à l'UE


La Bosnie a postulé à l’entrée dans L’Union Européenne depuis plusieurs années, mais sans succès. En septembre, il a été décidé de débuter les négociations. La Commission Européenne à dressé l’inventaire des réformes que la Bosnie doit mettre en œuvre pour rejoindre le bloc. Le pays doit mettre fin en particulier aux querelles entre ses populations bosniaques, serbes et croates. Le taux de chômage s’y élève à 40 %, c’est l’un des plus élevés en Europe.




[caption id="attachment_115509" align="aligncenter" width="1024"]

Sarajevo bazar
Sarajevo bazar[/caption]