Cover image

La Deutsche Bank vaut maintenant moins que Twitter

Jeudi, l’action Deutsche Bank a perdu  plus de 6% et elle se  rapproche désormais du seuil symbolique de 10 euros. La banque âgée de 146 ans vaut maintenant moins que Twitter, une plateforme de micro-blogging qui n’a jamais réalisé un dollar de bénéfice en 10 ans d’activité.


La part de la Deutsche Bank avait bien commencé la journée, mais elle a été affectée par un article de l'agence de presse Bloomberg rapportant qu'un certain nombre de clients de la banque - notamment les hedge funds – avaient commencé à retirer leur argent.


deutsche-vs-twitter



Pourquoi tout ce battage médiatique autour de la Deutsche Bank ?


Tout d’abord parce que cette banque est plus grande que la Banque Brothers Lehman qui a fait faillite en 2008. La Deutsche Bank est une banque « systémique », ce qui signifie que sa banqueroute pourrait causer de graves problèmes de nature à se propager dans tout le système économique. Bien qu’Angela Merkel aurait dit au cours du weekend que cette banque (année électorale oblige...) ne pourrait pas être secourue avec l'argent des contribuables, de plus en plus de gens envisagent une faillite.



Après l'Allemagne, l'Italie ...


Si l’on présente la facture une nouvelle fois au contribuable allemand, il faudra aussi prévoir de l'argent pour les banques italiennes. (L'Italie est assise sur une montagne de créances douteuses, qui atteignent désormais 21% de son produit intérieur brut, soit un total de 350 milliards d'euros). Une nouvelle crise bancaire est donc en train de se déployer, donc ...

Le montant cumulé des contrats dérivés en cours conclus par la Deutsche Bank représentent 20 fois le PIB allemand en valeur. Et si une panique s’installe, ces chiffres ne vont rien arranger.



Des scandales



En outre, la Deutsche Bank a été pendant longtemps engagée en permanence dans toutes sortes de scandales mafieux : elle est partie prenante dans plus de 6.000 procès à travers le monde. La plupart portent sur des suspicions de fraude sur des taux d’intérêt ou la manipulation des taux de change.



Un arrangement avec le DoJ


De plus , il y a le règlement proposé par le ministère américain de la Justice (DOJ) . Il propose de mettre fin à une année d’enquête portant sur l’octroi de prêts hypothécaires douteux contre un règlement de 14 milliards de dollars. Il s’agit d’une première proposition qui sera renégociée, et le montant final devrait être beaucoup plus faible. Mais les analystes s’entendent tous pour dire qu’un montant supérieur à 4 milliards de dollars mettrait en péril le capital de la Deutsche Bank.



3 euros de capital pour 100 euros dehors


Le récent  stress-test de la BCE montre que la Deutsche Bank - comme ABN Amro et Société Générale – ont exactement 3 euros de capital pour 100 euros dehors. Alors que la plupart des experts préconisent un taux de 10 pour 100.

Pourtant, les analystes ne pensent  que la banque pourrait rapidement faire faillite : il est presque impensable que la BCE laisse l'une des plus grandes banques du continent tomber en banqueroute alors qu'elle a déjà investi plus de 1.000 milliards d’euros pour stimuler la reprise économique.