Cover image

Un pays de 5 millions d'habitants détient 2 % de toutes les actions européennes

Plus de 20 ans après le premier versement du gouvernement norvégien à son fonds souverain "Pension Fund Global", il est devenu le plus grand fonds souverain du monde, en  particulier grâce au pétrole.


Un Fonds d’Etat (Sovereign Wealth Fund, ou SWF) investit généralement dans des actifs étrangers, mais sans en acquérir le contrôle. L'objectif est de réaliser des gains à long terme. Pension Fund Global est financé par les recettes de la vente de pétrole que la Norvège extrait en mer du Nord. Il gère un portefeuille de 882 milliards de dollars, soit 169.000 euros par habitant.

Il dépasse en valeur d'actifs le Fonds d’Abu Dhabi (773 milliards de dollars), le fonds chinois (746 milliards de dollars) et le fonds saoudien SAMA (632 milliards de dollars).

Les chiffres hallucinants du fonds d'Etat norvégien « Pension Fund Global »


La prospérité du fonds d’Etat norvégien est due à la longue période de cours élevés du pétrole. Les chiffres sont tout simplement incroyables :

  • Maintenant  que les cours du pétrole sont orientés à la baisse, on s’attend à une baisse deprès de 46% des revenus du pays  liés au pétrole et au gaz. Du coup, l'importance relative du fonds augmente. Les revenus annuels qu’il génère dépassent désormais les recettes tirées des ventes de pétrole.

  • Pension Fund Global  représente plus du double du produit intérieur brut (PIB) de la Norvège.

  • Le fonds détient plus de 2% de toutes les actions cotées des bourses européennes et plus de 1% des actions du monde.

  • Ses plus grosses détentions sont celles qu’il a prises sur Alphabet, Apple, Microsoft et Nestlé. Au total, il possède des actions dans 9.000 entreprises de 78 pays.


Code éthique


Ces investissements sont guidés par un code d'éthique qui est strictement contrôlé par le Parlement norvégien. Le Fonds ne peut investir dans des sociétés qui sont liées à des violations des droits de l'homme, au trafic d'armes et à la pollution environnementale. L' année dernière, il a donc revendu ses investissements dans 73 entreprises, y compris celles de la firme sud-coréenne Daewoo.

Cette dernière a été accusée d’exploiter la forêt tropicale en Indonésie et en Malaisie pour produire de l'huile de palme.

Le fonds norvégien a déjà fait savoir qu'il ne participerait pas à la poursuite en recours collectif contre Volkswagen sur la tromperie portant sur les émissions de diesel.

1% de son portefeuille est investi dans des sociétés vertes. La gestion du fonds est de la responsabilité du ministère des Finances , mais le gouvernement n'a pas l'habitude d'intervenir dans les décisions.