Cover image

'300.000 Africains se dirigent vers l'Europe'

300.000 migrants en provenance d’Afrique de l’Ouest devraient rejoindre l’Europe au cours des prochains mois, la majorité d’entre eux se dirigeront vers l’Italie via la Libye, a averti dans plusieurs journaux allemands, Fabrice Leggeri, le directeur de Frontex, l'agence européenne pour la gestion de la coopération opérationnelle aux frontières extérieures des États membres de l'Union européenne.


Les estimations de Leggeri sont basées sur des recherches réalisées dans la région d’Agadez au Niger où 13.000 personnes fuient la région par mois.


« Si la migration depuis l'Afrique de l’Ouest vers la Libye continue, nous devrions nous attendre à 300.000 réfugiés qui fuiront cette année l'Afrique de l’Ouest pour se diriger vers l'Europe via les pays du nord du Maghreb », explique Fabrice Leggeri.


Le directeur s’inquiète également du fait de la création d’itinéraires alternatifs qui débutent maintenant en Egypte. Ces nouvelles routes remplacent la route des Balkans qui est désormais fermée aux migrants. Auparavant, cette route était utilisée par les réfugiés pour rejoindre la Macédoine et la Grèce.



Évolution des flux migratoires


« A l’heure actuelle, 13 à 14 fois plus de réfugiés quittent la Libye vers l'Italie que depuis la Turquie vers la Grèce », précise Leggeri.


« Entre avril et mai, le nombre de personnes qui ont fui vers l'Italie a doublé. La composition ethnique des migrants a également évolué depuis le Moyen-Orient jusqu’à l’Afrique. La majorité des demandeurs d’asile sont maintenant issus de pays tels que l’Erythrée dans la Corne de l’Afrique où une dictature brutale est au pouvoir ».


Les chiffres ne cessent d’augmenter. En seulement quatre jours, 11.000 réfugiés ont été secourus en Méditerranée, la plupart voyageant dans des bateaux en provenance de Lybie vers l’Italie. Le directeur de Frontex s’inquiète également des difficultés de la traversée via le détroit de Sicile, la nouvelle voie des migrants pour rejoindre l’Europe.


Le constat de Fabrice Leggeri est partagé par l’un des sauveteurs de Médecins sans Frontières qui déclare n’avoir jamais vu un tel exode.



Destination finale: Allemagne


Selon Leggeri, un problème supplémentaire existe : la plupart des migrants ne veulent pas être répartis au sein des différents pays de l’UE. Leur objectif est clair : ils souhaitent atteindre l’Allemagne. « Cela complique une répartition équitable des personnes en Europe », conclut-il, plaidant pour que la Commission européenne offre davantage de possibilités aux migrants pour qu’ils voyagent de manière légale au sein de l’UE.


[googlemaps https://www.google.com/maps/embed?pb=!1m18!1m12!1m3!1d43314227.23524416!2d-1.177706972299481!3d48.50082410690321!2m3!1f0!2f0!3f0!3m2!1i1024!2i768!4f13.1!3m3!1m2!1s0x166d5a3f9dba8565%3A0x17c208f02f120efa!2sEritrea!5e0!3m2!1snl!2sus!4v1467301667587&w=600&h=450]