Cover image

Ces patrons ne pourront plus harceler leurs employés chez eux

La Corée du Sud envisage d’adopter une loi qui interdirait aux patrons de communiquer avec leurs employés en dehors des heures de travail officielles lorsque ces derniers sont à leur domicile, rapporte The Guardian.


On a constaté dans ce pays une recrudescence du nombre de plaintes concernant un déséquilibre entre la sphère professionnelle et privée. Par conséquent, un projet de loi interdisant les dirigeants d'harceler leur personnel à la maison a été récemment soumis au Parlement. Ce projet est soutenu par 12 députés du Parti Minju, le principal parti d’opposition de Corée du Sud.


Etant donné que les entreprises utilisent les médias sociaux ou les messageries mobiles pour envoyer des directives de travail, peu importe la disposition de temps de l'employé, le stress infligé aux travailleurs atteint un niveau significatif, explique un communiqué du parti. Ce projet de loi cherche à interdire l’envoi de messages à caractère professionnel par téléphone, via les réseaux sociaux ou via des applications de messagerie mobile après les heures de travail officielles.


Selon les députés d’opposition, trop de travailleurs doivent être constamment accessibles, même pendant les vacances ou tard le soir. Par ailleurs, de plus en plus de citoyens exigent le droit de pouvoir se déconnecter après des heures de travail ardu. Le projet de loi permettrait aux travailleurs sud-coréens de mener leur vie privée sans aucun intrusion du milieu professionnel, font valoir les auteurs.


Une interdiction similaire a également été proposée précédemment en France et en l'Allemagne.



Bourreaux du travail


En Corée du Sud, plus de 80% des citoyens possèdent un smartphone. Il s’agit de l’un des taux de pénétration les plus élevés au monde. En outre, les entreprises du pays sont adeptes d’une culture de bourreaux du travail notoire. Cette combinaison crée un terrain fertile pour l’abus, estiment les députés.


Un travailleur sud-coréen preste une moyenne jusqu’à 2.124 heures par an. Seul le Mexique affiche un niveau plus élevé. La moyenne mondiale est de 1.770 heures.