Cover image

Le plus grand bateau de croisière est aussi le plus grand pollueur du monde

Le plus grand paquebot de croisière du monde, Harmony of the Seas, est une ville flottante qui comprend pas moins de 16 ponts et peut accueillir 6.780 passagers et 2.100 membres d'équipage. Mais la ville de Southampton, port d'escale, se plaint que la pollution de l'air découlant du séjour des bateaux empire chaque année, car les croisières sont devenues le secteur de l'industrie du tourisme de masse à la croissance mondiale la plus rapide, et les bateaux de croisière sont de plus en plus grands.


Harmony brûle quotidiennement quelque 250.000 litres du diesel le plus polluant du monde. " Nous tentons de convaincre [les bateaux de croisière] d'utiliser l'électricité du port, mais ils refusent" dit Colin MacQueen, membre du groupe Southampton Clean Air. Royal Caribbean, le propriétaire, affirme que les systèmes de contrôle de pollution les plus récents sont utilisés et que le bateau répond à toutes les normes légales.

100 fois plus polluant que le diesel des véhicules terrestres


Selon Bill Hemmings, expert de la marine auprès du groupe Transport and Environment basé à Bruxelles, les bateaux consomment autant de carburant qu'une ville entière. Et même si celui-ci est à faible teneur sulfurique, il est 100 fois plus polluant que le diesel routier. Sur le site internet de sa société, on apprend que ce type de pollution est responsable d'environ 50.000 morts prématurées annuelles en Europe.

"La pollution émise par un seul paquebot correspond à celle de 5 millions de voitures parcourant la même distance, parce ces navires utilisent un fuel lourd qu'il faudrait mettre à la décharge dans la catégorie des déchets dangereux sur la terre ferme. (...) Le fuel lourd peut contenir 3 500 fois plus de soufre que le diesel qui est utilisé pour la circulation des véhicules terrestres. Les bateaux ne disposent pas de systèmes de purification des gaz d'échappement comme les filtres à particules qui sont la norme sur les voitures et les camions", explique Daniel Rieger, un agent du transport auprès du groupe environnemental allemand Nabu.

Southampton, le second plus grand port pour porte-containers d'Europe, et le plus grand pour les croisière, est l'une des 9 villes dont l'Organisation Mondiale pour la Santé affirme qu'elle dépasse les normes en termes de pollution de l'air, alors même qu'elle ne dispose pas d'un grand parc d'usines.

La situation empire quotidiennement car le secteur des croisières de luxe est en pleine croissance : 24 millions de passagers sont attendus en 2016, soit 9 millions de plus qu'en 2006.