Cover image

TTIP : tout ce que vous devez savoir sur cet accord de libre-échange

Le président américain Barack Obama, la chancelière allemande Angela Merkel, le président français François Hollande, le Premier ministre italien Mateo Renzi et le Premier ministre britannique David Cameron se sont rencontrés lundi à Hanovre pour parler de l'accord de libre-échange transatlantique, le TTIP.


Obama et Merkel ont manifesté qu’ils étaient favorables à une conclusion rapide des négociations, cependant, le président américain sortant n’assure plus que la ratification du TTIP aura lieu avant la fin de son mandat en janvier de l'année prochaine.

Le Partenariat transatlantique de commerce et d'investissement (TTIP) est un accord commercial en cours de négociation entre l'Union européenne et les États-Unis. Le texte vise à atteindre deux objectifs : éliminer en grande partie les barrières douanières entre les Etats-Unis et l'UE, puis harmoniser les normes dans les deux zones commerciales. Par exemple, la loi américaine exige actuellement des constructeurs automobiles qu’ils montent des feux arrière de couleur rouge sur leurs voitures. En Europe ces lampes doivent être blanches. L’objectif est de simplifier la fabrication.

Quel serait l’objectif du TTIP ?

La création de la plus grande zone de libre-échange dans le monde, avec 820 millions de consommateurs, ce qui représente 50% du PIB mondial.

fournir un contrepoids à la Chine, qui, si les Etats-Unis et l'UE ne font rien, va bientôt menacer de définir les normes de production internationales.

Qui est pour ? Qui est contre ?

La Commission européenne - qui négocie - estime que l'accord créera des millions d'emplois dans les entreprises exportatrices. Mais le texte connaît une forte opposition d'un grand nombre d'associations professionnelles et de syndicats, qui critiquent son impact sur l'environnement et l'agriculture .

Les opposants craignent que les poulets chlorés, le bœuf aux hormones, et les cultures génétiquement modifiées, qui sont autorisés aux Etats Unis, n’envahissent les marchés américains. Plus généralement, ces groupes, qui estiment que les standards de qualité sont plus exigeantes en Europe, craignent l’abandon de certaines normes et la disparition des labels de qualité européens existants.

Comme ces négociations sont menées secrètement, on ne sait pas réellement ce qui sera maintenu, et ce qui ne le sera pas.

Les opposants craignent enfin qu’un tribunal international soit compétent pour régler les litiges entre les entreprises et les pays, ce qui compromet la souveraineté pour ces pays. Ce tribunal international serait … basé à Washington.

Pourquoi les négociations sont-elles secrètes?

Depuis 2013, les diplomates négocient en secret. Selon la Commission européenne, le secret est indispensable pour éviter que les États-Unis prennent connaissance de sa stratégie. Le mandat de négociation de l'UE n'a pas été publié avant la fin de 2014. Seuls les dirigeants des pays de l'UE et les députés européens ont accès au contenu des négociations, mais ils sont tenus au secret. Certains de ces dirigeants s’inquiètent de ce manque de transparence.