Cover image

"Le ministère français de la Justice est en faillite"

Dans une interview avec le journal français Le Journal du Dimanche, le ministre de la Justice français Jean-Jacques Urvoas a indiqué que son ministère “n'avait plus les moyens de payer ses factures”.


Urvoas (à gauche sur la photo à côté du ministre des Finances Michel Sapin) a succédé il y a deux mois à Christiane Taubira, qui a démissionné suite à son désaccord concernant l’adoption d’un amendement constitutionnel prévoyant la déchéance de nationalité pour les terroristes français ayant une double nationalité. Selon ses propres mots, Urvoas a hérité “d’une justice “sinistrée”, “au bord de l’embolie”.


  • Le ministre rappelle que les factures impayées de l’administration pénitentiaire concernant les hospitalisations des prisonniers se montent à 36 millions d’euros;

  • Le ministère doit 170 millions d’euros au titre de traductions, d’analyses ADN, d’écoutes téléphoniques. Le ministre note que le délai minimum de paiement de ces prestataires est de 4 mois.


Et le ministre de conclure:
“Je connais même un tribunal où on n'imprime plus les jugements, parce qu'il n'y a plus d'argent pour les ramettes de papier”.