Quelles seraient les conséquences d’un Brexit pour la Belgique?

Si le Royaume-Uni devait voter en faveur du Brexit, l’amplification de ces mouvements est pratiquement assurée et ceci aurait un impact négatif sur l’économie britannique. L’économie européenne ne serait certainement pas épargnée, estime une étude de Peter Vanden Houte et Carsten Brzeski, économiste d’ING.


Le Brexit pourrait entrainer une perte cumulée de 0,3% au niveau du PIB de la zone euro d’ici la fin de l’année 2017. Une sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne entraînerait en Belgique une perte de 0,5% de PIB, soit 2 milliards d’euros, précise le journal économique L’Echo.



Impact sur l’emploi


Alors qu’il reste compliqué de quantifier l’impact politique dans le cadre du scénario du Brexit, il semble certain que l’Europe entrera dans une période d’agitation sur les marchés financiers. Ceci entrainera indubitablement des dommages collatéraux au niveau des investissements étrangers (FDIs), du commerce international, du secteur bancaire et de l’emploi, indique ING.


L’Irlande, Malte et les Pays-Bas seraient parmi les pays les plus affectés avec une perte de PIB de respectivement -0,8%, -0,7% et -0,6%. La Belgique serait donc le quatrième pays le plus affecté avec une perte de PIB de 0,5%. L’emploi n’en sortirait pas indemne, explique L’Echo. En effet, les relations commerciales avec le Royaume-Uni génèrent deux millions d’emplois dans la zone euro, ce qui représente 1,5% de l’emploi total. En Belgique, les conséquences sur l’emploi seraient encore plus négatives car le commerce avec le Royaume-Uni génère 2,8% de l’emploi total, soit 120.000 emplois.