Cover image

Des sociétés pharmaceutiques belges dealent avec un baron de la drogue mexicain

Des dirigeants de sept sociétés pharmaceutiques belges ont fourni de l’éphédrine, substance nécessaire à l’élaboration  de « crystal meth of ice », une méthamphétamine qui provoque de l’euphorie et une stimulation mentale importante, à Ezio Figueroa-Vasquez, un baron de la drogue mexicain, rapporte la RTBF.

Des dirigeants de sept sociétés pharmaceutiques belges ont fourni de l’éphédrine, substance nécessaire à l’élaboration  de « crystal meth of ice », une méthamphétamine qui provoque de l’euphorie et une stimulation mentale importante, à Ezio Figueroa-Vasquez, un baron de la drogue mexicain, rapporte la RTBF.


Dans le détail, Ezio Figueroa-Vasquez a reçu de ces sociétés pharmaceutiques belges quelque 66 millions de pilules d’éphédrine dont la valeur atteint 360 millions d’euros. Les sociétés affirment n’avoir pas été informées de la destination de ces pilules. En outre, des intermédiaires se seraient chargés des exportations, réalisées avec l’autorisation légale de l’Etat belge.



Législation belge


Selon la loi belge, l’exportation d’éphédrine est interdite, sauf s’il s’agit de médicaments ou de préparations injectables ou inhalables. Cependant, selon le ministère public, les communications via email et par voie téléphoniques confirme le fait que les sociétés pharmaceutiques connaissaient la teneur du deal.


Les sept cadres supérieurs sont poursuivis par le parquet fédéral. Au début du mois prochain, la chambre du conseil décidera si les suspects sont renvoyés en correctionnelle, précise la RTBF.