Cover image

Le trafic des migrants: un business extrêmement rentable

Dans son rapport, “Migrant smuggling in the EU” ('Trafic de migrants au sein de l’UE’), l’agence précise que la quasi-totalité du million de personnes qui sont arrivées en Europe l’année dernière y ont été conduites par ces réseaux de passeurs, et elle sépare définitivement ces activités de celles du terrorisme. “Les membres de groupes terroristes ou de combattants étrangers ayant la nationalité d’un pays membres de l’UE ne se basent pas en général sur les services de facilitation offerts par les réseaux de trafic de migrants”, peut-on y lire.

Selon Europol, l’agence de coordination des polices des Etats membres de l’UE, le trafic de migrants vers l’UE est une manne de plusieurs milliards d’euros qui emploie plus de 40.000 personnes.



Des activités très rentables


En revanche, on y apprend que ces réseaux ont développé des activités délictueuses très rentables, parce qu’elles nécessitent très peu d’investissements. Ces activités consistent en la confection de faux papiers d’identité, la corruption de policiers ou de douaniers, l’exploitation sexuelle de mineurs et le travail forcé pour faire payer leur passage aux réfugiés. Et rien que pour l’année 2015, leur chiffre d’affaires pourrait se monter à entre 3 et 6 milliards d’euros.

Pire, le rapport indique que ces recettes pourraient doubler ou tripler cette année, si la vague de migration actuelle se poursuit, compte tenu de la très forte demande.

Selon Europol, les 40.000 passeurs et les trafiquants impliqués proviendraient d’une centaine de pays, notamment de Bulgarie, d’Egypte, de Hongrie, d’Iraq, du Kosovo, du Pakistan, de la Pologne, de la Roumanie, de la Serbie, de la Syrie, de la Tunisie et de la Turquie. 30% d’entre eux seraient des ressortissants de l’UE.

L’agence a également identifié 230 plaques tournantes de ces trafics humains, dont Alger, Beyrouth, Benghazi, Le Caire, Casablanca, Istamboul.

Enfin, selon les informations recueillies sur la page d’un réseau social, le voyage de la Libye vers l’Italie par avaion coûterait 3.700 dollars, tandis que le même itinéraire par bateau coûte 1000 dollars par adulte et 500 dollars pour 3 enfants.