Cover image

Rio de Janeiro, son carnaval, ses plages, et... sa police paramilitaire

La police paramilitaire de Rio de Janeiro a tué 1519 personnes au cours des 5 dernières années, indique une enquête menée par Amnesty International, rapportée par The Week. Le rapport précise que dans les favelas, les agents de police appliquent la politique “Tirer d’abord, poser des questions ensuite”. Du coup, beaucoup de ces homicides ont eu lieu alors que la victime était blessée, ou qu’elle venait  de se rendre.


En conséquence, à Rio, un meurtre sur 6 est le fait de la police : “Les interventions de la police répressive déciment une partie significative d’une génération de jeunes gens noirs et pauvres”, affirme Attila Roque, qui dirige Amnesty International au Brésil.


Toutefois, le gouvernement a réfuté les conclusions du rapport, et observé que le renforcement de la police avait conduit à la chute de la criminalité à Rio. Le taux de criminalité de ce mois de juin a ainsi été le plus faible depuis 24 ans.