La chaleur a-t-elle un impact sur notre productivité et sur l’économie ?

Selon des chercheurs du Massachusetts Institute of Technologie (MIT) de Boston, la canicule influence négativement la croissance économique, rapporte France Info. Pour aboutir à cette conclusion, les scientifiques ont analysé les données statistiques des quatre dernières décennies et ont constaté que quotidiennement, chaque hausse d’un degré au-dessus de 15 degrés Celsius provoque une diminution de la productivité d’1,5% à 1,7%.


Cette diminution de productivité a lieu également lorsque les températures sont extrêmement basses, ce qui a une influence sur la croissance des pays dont le climat n’est pas tempéré. La météo a également une influence sur les revenus. Ainsi, lorsque la température moyenne par an augmente d’1 degré Celsius, le revenu par personne diminue de 1 à 2%.


Ces données sont générales, précise France Info. Ces dernières peuvent néanmoins expliquer les comportements d’achats des consommateurs au sein d’un éventail de secteurs et pour une série de produits.


Selon le cabinet No-Logic, expert du « météo-marketing », la consommation de bière et de vin rosé augmente significativement lorsque la température est au-delà de 22 degrés. Au-dessus de 27 degrés, le consommateur arrêterait de consommer des boissons alcoolisées et se tournerait vers des boissons sans alcool et sans sucre. Toutes ces informations sont précieuses pour les entreprises qui produisent de sodas mais également pour les économistes.