'Assange a vendu son âme à la Chaîne russe pro-Kremlin Russia Today'

Le mystère n’aura pas duré longtemps. Le quotidien britannique The Guardian révèle que nous savons désormais quelle chaîne de télévision va diffuser les 10 émissions que Julian Assange, le fondateur de Wikileaks, devrait présenter en mars : c’est Russia Today, qui a annoncé aujourd’hui avoir obtenu les droits de diffusion en exclusivité du programme, intitulé The World Tomorrow (Le monde demain) : « Notre public est ouvert aux discussions qui seront présentées dans le show de Julian sur notre chaîne », a affirmé la chaîne dans un communiqué.


Mais le Guardian est très sceptique quant à cette ouverture : il rappelle que Russia Today, RT, a été lancée en 2005 par le Kremlin comme un organe de propagande pour développer l’influence russe dans le monde, et que la chaîne n’a jamais brillé par sa partialité. Prompte à vanter les exploits de Vladimir Poutine, elle a cependant choisi de passer sous silence les rumeurs concernant sa fortune, et se garde bien de critiquer son autoritarisme grandissant. Lors des récentes émeutes qui ont eu lieu en Russie, elle a médit des manifestants, et notamment du plus influent d'entre eux, Alexei Navalny, qu’elle a comparé à Emma West, une britannique qui a été filmée dans un tramway londonien en train de déclamer une harangue raciste.


Le quotidien britannique n’est d’ailleurs pas le seul que cette alliance fait fulminer. Le magnat russe Alexandre Lebedev, propriétaire des titres de presse britanniques the Independent et le London Evening Standard, a crié toute sa colère dans un tweet ravageur : « honte à vous, M. Assange ! Difficile d’imaginer un final plus piteux pour le ‘combattant de l’ordre mondial’ qu’employé de la société d’Etat ‘Russia Today’ ».