Le baron belge Ullens de Schooten fait son entrée dans le club des milliardaires suisses

Le club "Milliardaires en Suisse" voit ses effectifs augmenter de six nouveaux membres, dont le baron belge Ullens de Shooten, selon le classement annuel des 300 personnes les plus riches de Suisse réalisé par le magazine Bilan.


Un milliardaire sur dix vit en Suisse. Seuls les Etats-Unis en dénombre davantage.

Le baron belge Ullens de Schooten, grand actionnaire de Weight Watchers, dont la fortune est estimée entre 3 et 4 milliards de francs suisses (2,5 et 3,3 milliards d'euros), a choisi le canton du Valais, tout comme le Français Nicolas Puech (1 à 1,5 milliard de francs suisses), autre nouvelle recrue et plus gros actionnaire privé du groupe Hermès.

Au total, ce club comptabilise à l'heure actuelle 140 membres, et 17 d'entre eux ont une fortune excédant cinq milliards de francs suisses chacun.

Parmi ces "happy-few" figurent les familles Kamprad (Ikea), Bertarelli (ancien propriétaire du laboratoire Serono), la famille Landolt (descendants de la famille Sandoz, qui ont créé les laboratoires du même nom), la famille Wyss (ex-propriétaire de la société Synthes) et la famille Heineken (spiritueux).

Ingvar Kamprad, fondateur d'Ikea, reste la personne la plus riche de Suisse avec une fortune inchangée estimée entre 35 et 36 milliards de francs, selon l'enquête des magazines Bilan et Bilanz à paraître . Le milliardaire suédois, qui occupe la première place du classement depuis dix ans, n'a pas ressenti trop de difficultés à faire face à la perte de 3 milliards d'euros engendrée par la faiblesse de l'euro.

Un autre nouveau venu dans ce club est le Sud-Africain Ivan Glasenberg, patron du géant des matières premières Glencore introduit en Bourse en juillet. A cette occasion, M. Glasenberg a gagné plus de cinq milliards de francs suisses, mais ses employés et actionnaires sont devenus aussi très riches. Trois d'entre eux sont même devenus multimilliardaires.

Les "inégalités" règnent aussi chez les riches. Dix d'entre ont dans leur main le quart de la fortune globale des 300 plus fortunés. Près de la moitié des "300" résident dans trois cantons: Genève (22,5%), Vaud (14,5%) et Zurich (11%). La moitié des affiliés est suisse, 12% sont Allemands et 11% Français.