'Le seul inventeur de Facebook, c'est Mark Zuckerberg'

Mark Zuckerberg traverse une période émaillée de procès que lui intentent ses partenaires du passé. Les jumeaux Winklevoss viennent de perdre celui dans lequel ils réclamaient une compensation parce qu’ils n’auraient pas revendu leurs parts de Facebook à un prix reflétant correctement la valeur de marché colossale du réseau social. Reste à statuer sur le cas de Paul Ceglia, qui, lui, réclame 50% des parts de Facebook. Mais pour le journaliste de Slate, Farhad Manjoo, les choses sont claires : Mark Zuckerberg, est le seul inventeur de Facebook, le seul qui mérite les honneurs et les millions de dollars générés par Facebook, et il prend sans ambages la défense du créateur du réseau social.


Sans lui, Facebook n’aurait pas été ce qu’il est, et il lui attribue le mérite d’avoir compris l’envergure du potentiel des réseaux sociaux, et d’avoir peaufiné le concept en construisant sur une idée déjà existante. "La vraie valeur de Facebook, ce n’est pas de produire quelque chose de nouveau, mais de faire mieux une chose déjà ancienne – plus rapidement, de façon plus séduisante, plus utile, et plus addictive", écrit-il.


Les frères Winklevoss voulaient créer un réseau social pour Harvard, d’après une idée qu’ils ont sans doute empruntée à d’autres campus. Mais seul, Zuckerberg en a réalisé l’énorme potentiel, et dépassé le campus pour imaginer un plus vaste Facebook. Il "vaut des milliards seulement parce que la société a écarté sans relâche ses concurrents en construisant des produits que tout le monde veut utiliser", justifie Manjoo. "Et cela s’est fait uniquement parce que Mark Zuckerberg en est à l’origine".