Une nouvelle province canadienne envisage d’adopter le revenu minimum

Après la Finlande , la ville néerlandaise d’Utrecht, Chypre et la province de Québec, c’est au tour de la province canadienne de l’Ontario d’envisager de lancer une expérience de versement d’un revenu minimum. Le concept de revenu minimum, ou revenu de base, veut chaque citoyen est payé une somme fixe pour remplacer les avantages ou allocations existants. Les autorités de l’Ontario n’ont donné aucune précision complémentaire, et on ne sait donc pas combien les participants au programme pourraient recevoir. Cependant, le ministère des Finances a fait la déclaration suivante :

“Tandis que se développe l’économie de l’Ontario, le gouvernement demeure engagé à ne laisser personne derrière. Maintenir un filet de sécurité efficace fait partie des efforts plus larges du gouvernement pour réduire la pauvreté et assurer l’inclusion dans les communautés, et dans l’économie”.

Le mois dernier, on avait appris que le Premier ministre québécois, Philippe Couillard, envisageait lui aussi d’instaurer un revenu universel minimum dans la province canadienne du Québec.L’idée d’un revenu universel minimum de Couillard lui a été inspirée par son ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, François Blais, qui a écrit en 2001 un livre proposant le versement d’un “revenu garanti pour tous”, qui se substituerait aux avantages sociaux du pays. Les Canadiens bénéficient de la gratuité des soins de santé et de l’éducation. En plus de cela, les Québecois perçoivent une allocation familiale, et bénéficient de crédits d’impôts qui dépendent de la taille de la famille.Le gouvernement n’a fourni aucune indication de montant, mais le parti de gauche Québec solidaire vise un revenu universel de 12.600 dollars canadiens annuels (environ 685 euros par mois).

Show More
Close
Close