Momala, une appli pour diagnostiquer la malaria, remporte le premier hackaton belge

Momala, une application permettant au personnel du secteur de la santé de repérer la malaria à l’aide d’un smartphone, a remporté la première version du hackaton belge, consacré à la santé mobile, rapporte le quotidien économique L’Echo.

Momala, une application permettant au personnel du secteur de la santé de repérer la malaria à l’aide d’un smartphone, a remporté la première version du hackaton belge, consacré à la santé mobile, rapporte le quotidien économique L’Echo.

110 candidats de divers pays ont participé à ce premier hackaton, véritable marathon des programmeurs. Trois lauréats ont été récompensés par des sociétés pharmaceutiques, technologiques et des mutuelles telles Pfizer, IBM, Artilium ou encore les Mutualités Libres et Partena.

Mobile malaria labs

Durant cet évènement, plusieurs projets concernant la santé mobile ont été présentés. Parmi ceux-ci, Momala (mobile malaria labs), une sorte de laboratoire mobile permettant le diagnostic précoce de la malaria. Une pince au sein de laquelle on introduit un échantillon de sang est placée sur le smartphone qui, à l’aide d’un algorithme, peut détecter la présence de la maladie.  L’ensemble du jury a décidé de récompenser cette application en fournissant à ces programmeurs un réseau de contacts pour son développement futur, explique L’Echo.

Deux autres lauréats

Deux autres applications ont été primées lors de l’hackaton. Il s’agit de l’application iMoveUP, appli qui offre la possibilité de personnaliser sa réhabilitation du genou. L’autre projet récompensé est  Wearable Willy, une application qui aide au détectage des problèmes d’érection de l’utilisateur. Le dispositif recense la quantité d’érection durant la nuit et détermine si le trouble est physique ou psychologique.

Show More

Express devient Business AM

Close
Close