Les migrants clandestins se ruent sur la frontière américaine avant l’édification du « Mur de Trump »

Le projet de Donald Trump de construire un mur le long de la frontière américano-mexicaine pour juguler l’immigration illégale semble avoir  eu pour effet d’augmenter cette dernière au cours des derniers mois, affirme l’agence de presse ReutersDe nombreux Mexicains tentent leur chance avant que Trump n’arrive au pouvoir aux Etats Unis, et qu’il soit trop tard. Selon Reuters, les patrouilles chargées de la douane et de la surveillance des frontières ont intercepté plus de 150.000 personnes tentant d’entrer clandestinement dans le pays entre les mois d’octobre et de février, soit une augmentation de 24% par rapport à l’année précédente. En outre, le nombre de mineurs non accompagnés entrés illégalement dans le pays au cours de la même période a progressé de plus de 100%.Des entretiens avec les migrants et les passeurs montrent que beaucoup de gens tentent de passer la frontière maintenant, de peur que les Etats Unis ne décident de durcir leur politique d’immigration en cas de victoire de Trump ou d’un autre républicain aux élections présidentielles du 8 novembre prochain. Reuters indique que les migrants affirment redouter l’élection de Trump, qu’ils voient souvent comme un futur dictateur, mais qu’en dépit de celle-ci, les Etats Unis demeurent une meilleure alternative que leur pays d’origine. Ils pensent qu’il leur sera plus difficile de passer la frontière après son éventuelle élection, compte tenu des probables mesures qu’il prendra pour les en empêcher. Les passeurs, surnommés “coyotes”, leur tiennent ce discours, leur expliquant qu’ils ont tout intérêt à entrer dans le pays maintenant.

Show More

Express devient Business AM

Close
Close