Cover image

© Urban Power

Economie

Le Danemark envisage de localiser "sa" Silicon Valley sur 9 îles

Le gouvernement danois a annoncé qu'il prévoyait de construire 9 îles artificielles d'ici 2040 pour abriter une nouvelle zone industrielle, une sorte de "Silicon Valley européenne", au large de la côte sud de Copenhague.  

Ce projet nommé "Holmene" consiste en la conception de neuf îles artificielles permettant de renforcer l'attractivité de la capitale aux des entreprises internationales. Ces îles pourraient aboutir à la création d'environ 12.000 emplois, a déclaré le ministre de l'Intérieur danois, Simon Emil Ammitzboell-Bille.

"Nous serons plus forts face à la concurrence internationale afin de pouvoir attirer les entreprises, les investissements et une main-d'oeuvre hautement qualifiée", a-t-il déclaré.

La "Silicon Valley" du Danemark

Le gouvernement danois a expliqué que le projet qui doit encore être approuvé par le Parlement, permettrait de remédier à la pénurie de terres dans la capitale danoise. "Holmene" comptera 3,1 millions de mètres carrés de nouveaux terrains, un espace capable d’accueillir jusqu'à 380 nouvelles entreprises, 700.000 mètres carrés d'espaces verts et 17 km de nouveau littoral. Le projet générera plus de 8 milliards de dollars (7,2 milliards d'euros) d'activité économique.

Le gouvernement espère commencer les travaux de construction sur les premières îles en 2022. Ces travaux seront financés grâce à la vente de terrains sur les îles, a expliqué le ministre des Affaires étrangères, Rasmus Jarlov.

Le président de l'association des employeurs du Danemark, Brian Mikkelsen, s'est réjoui de ce projet. Selon lui, ces îles pourraient stimuler l'émergence d'une "Silicon Valley européenne".

L'une des neuf îles est conçue pour abriter une usine de conversion des déchets. Celle-ci transformera les déchets de la capitale en biogaz mais pourra également purifier les eaux usées et stocker l'énergie des éoliennes.

Copenhague est située sur deux îles, Zealand et Amager. Au cours des dernières décennies, les autorités ont élargi à plusieurs reprises les frontières de la ville en créant des îles artificielles.

Le Premier ministre danois, Lars Loekke Rasmussen, a annoncé en octobre la construction d'une île artificielle séparée au large des côtes de Copenhague afin d'héberger des projets de logements et de renforcer les défenses anti-inondations de la ville face à la montée du niveau des océans.

Lire aussi