Cover image

© iStock

Science

Prévenir le cancer: 8 conseils pour un mode de vie sain

Adopter un mode de vie sain est la meilleure solution pour prévenir le cancer et d'autres maladies. Voici 8 conseils pour vivre plus sainement.

Le cancer était la deuxième cause de mortalité dans le monde en 2015, après les maladies cardiovasculaires. On estime à 17,5 millions le nombre de personnes atteintes d'un cancer et à 8,8 millions le nombre de décès liés à la maladie. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) précise qu'1 décès sur 6 dans le monde est causé par un cancer. Ces chiffres devraient continuer à augmenter dans les années à venir: on estime que 13,1 millions de décès seront dus au cancer en 2030.

Pour prévenir au mieux cette maladie, le meilleur moyen est d'adopter un mode de vie sain, selon les recommandations de l'OMS. Bien entendu, le cancer peut frapper à tout moment, même si vous suivez ces recommandations. Mais celles-ci font diminuer les risques de contracter la maladie. L'OMS recommande également de régulièrement se faire dépister dans le cas où vous commencez à ressentir certains symptômes.

Ces recommandations sont celles de l'OMS, développées notamment pas le Pr. Belpomme dans son livre Guérir du cancer ou s'en protéger.

1. Ne fumez pas

© iStock

C'est le premier conseil de l'OMS ou des médecins. Pour prévenir le cancer, l'atout principal est de ne pas toucher à la cigarette ou d'arrêter de fumer. Cela concerne "les cigarettes ou le tabac sans fumée", précise l'OMS. Le tabac est la première cause de cancer des poumons et la deuxième du cancer de la vessie.  Il est aussi la cause de nombreux cancers (œsophage, larynx, estomac, foie...).

Les substances contenues dans les cigarettes, tout comme l'inhalation de la fumée, provoquent des cancers. En fumant, la personne influe donc également sur la santé des personnes de son entourage, c'est ce que l'on appelle le tabagisme passif, qui est une autre cause du cancer. Il est bien sûr facile de conseiller d'arrêter de fumer, mais c'est plus difficile de le faire. N'hésitez pas à demander conseil à votre médecin pour qu'il vous aide dans cette démarche.

À noter que les avis sont contradictoires concernant la cigarette électronique: des études affirment qu'elle favorise le cancer, d'autres balaient cette accusation. Il faudra peut-être attendre plusieurs années pour avoir une réponse claire à ce sujet...

Tout les risques liés au tabac sont expliqués dans cette vidéo

2. Buvez de l'alcool avec modération

© iStock

L'abus d'alcool est dangereux pour santé, on ne vous apprend rien ici. L'alcool est l'une des principales causes de multiples cancers: cancer de l'œsophage, du foie, du sein chez la femme, ou encore cancer colorectal.

Les médecins n'interdisent pas totalement la consommation d'alcool, mais elle doit être modérée et se limiter à 10 verres standards par semaine et pas plus de 2 verres standards par jour, selon l'Institut National du cancer français. Par "verre standard", les médecins veulent dire un verre de vin, 25 cl de bière ou une coupe de champagne. Les alcools plus forts sont, par contre, à proscrire.

Aussi, il est vivement conseillé d'éviter de boire tous les jours, afin de ne pas encourager une forme de dépendance à l'alcool. Pour résumer: un petit verre de vin en mangeant de temps en temps, oui. Enchaîner les verres d'alcool fort à l'apéro, non.

3. Faites attention à votre alimentation

© iStock

Encore une fois, il s'agit peut-être pour vous de quelque chose qui coule de source. Mais une alimentation saine est la base pour prévenir les risques de cancer, selon tous les médecins. Dans son livre Guérir du cancer ou s'en protéger, le professeur Belpomme donne plusieurs conseils liés à l'alimentation. Manger 5 fruits et légumes par jour (de préférence de saison, dont vous connaissez la provenance, bio si possible...), limiter la consommation de viandes rouges, de grillades, produits transformés et charcuterie, varier votre alimentation, consommer des fibres et céréales régulièrement et en quantités suffisantes...

Ce sont les nombreuses recommandations que les médecins font régulièrement. Certains aliments sont aussi conseillés pour leurs vertus pouvant empêcher l'apparition d'un cancer, mais la liste varie selon les médecins. On retrouve souvent les poissons gras (sardine, maquereau...), les fruits rouges (fraises...), les légumineuses (lentilles, pois chiches, haricots blancs...), les crucifères (les choux, brocoli, navet...) et d'autres plus originaux comme le gingembre ou le thé vert.

4. Faites une activité physique régulière

© iStock

Là-aussi, cela semble logique pour certaines personnes, mais pas pour d'autres. L’OMS recommande au moins 30 minutes d’activité physique modérée 5 jours par semaine, pour réduire d’environ 25% le risque de développer un cancer du sein ou du côlon.

Les activités physiques peuvent être de faible intensité (la marche sur 4 km, par exemple), mais il faut dans ce cas les pratiquer 40 minutes. Les activités physiques à moyenne intensité (la marche rapide sur 6 km, la vélo ou la natation "plaisir") sont conseillées pendant 30 minutes et les activités intenses (jogging, natation ou vélo "intense") peuvent être pratiquées durant 20 minutes. Les différentes sortes d'activités physiques sont répertoriées ICI.

5. Surveillez votre poids

© iStock

Si vous suivez les recommandations précédentes, votre poids ne devrait pas poser problème. Car, être en surpoids peut être l'une des causes de plusieurs cancers comme ceux de l'utérus, de la vésicule biliaire, du rein, du foie ou du côlon, selon une étude publiée en 2014, même si le surpoids reste moins "dangereux" que le tabagisme.

Pour rappel, une personne est considérée en surpoids si son indice de masse corporelle (IMC) est supérieur à 25, et obèse si son indice de masse corporelle est supérieur à 30. Un IMC "normal" est compris entre 18,5 et 25. Pour calculer votre IMC, il faut simplement diviser votre poids (en kg) par le carré de votre taille (en mètre). Si les mathématiques ne sont pas vraiment votre truc, des sites vous permettent de calculer rapidement votre IMC en rentrant ces quelques informations en ligne.

6. Choisissez bien votre lieu d'habitation

© iStock

Selon l'OMS, l'un des facteurs à risques du cancer est la pollution de l’air en milieu urbain. Pour vous prévenir au mieux de cela, il faut alors choisir avec soin son lieu d'habitation, explique le professeur Belpomme. "Il s'agit ici de règles de précaution. Je déconseille d'habiter dans le voisinage d'une usine polluante (pétrochimie, industrie du plastique, extraction de certains minerais, etc.), d'une centrale électrique ou d'une usine de traitement de déchets radioactifs, d'un aérodrome (les produits de combustion du kérosène polluent l'atmosphère, donc l'eau et les champs aux alentours), à proximité d'un carrefour routier à trafic intense, près de lignes à haute tension ou d'antenne-relais pour la radio, la télévision ou les portables, d'une station service ou d'un garage, d'une décharge d'ordures ménagères, d'un incinérateur", détaille-t-il dans son livre.

Même si les liens entre certains cancers et les lieux cités par le professeur sont encore à démontrer, cela ne pourra pas être nocif pour votre santé de vous éloigner de ce genre de zones...

7. Limiter l'usage de produits nettoyants et de cosmétiques

© iStock

Une étude récente a prouvé que les produits ménagers sont aussi dangereux que la cigarette pour la santé sur le long terme, en raison des substances qu'ils contiennent. Certaines listes de produits ménagers dangereux existent sur le net, mais aucun lien direct avec ces produits précis et le cancer n'a été prouvé scientifiquement pour l'instant.

C'est la même chose concernant certains produits cosmétiques: tous ne sont pas particulièrement bons pour votre santé. Petite astuce: l'application Yuka vous permet, en scannant les codes-barres de vos produits cosmétiques, de savoir ce qu'ils contiennent et si certains de ces composants sont cancérogènes. Cette application est disponible sur iPhone et Android.

8. Se protéger des rayons UV

© iStock

Les rayons UV, qu'ils soient naturels (soleil) ou artificiels (cabine à UV), sont l'une des principales causes du cancer de la peau. Il est donc primordial de bien se protéger. Bien sûr, il ne s'agit pas de fuir les endroits où il y a du soleil.

Il faut toutefois ne pas s'exposer trop longtemps aux rayons du soleil et ne pas oublier une protection (chapeau, crème solaire, parasol...). Concernant les rayons UV artificiels, plusieurs études ont démontré leurs effets néfastes sur la santé. Les cabines à UV sont donc à proscrire de vos habitudes.

A lire aussi