Cover image

© iStock

Science

Le danger des encres pour tatouage

Selon une étude de l'Agence européenne des produits chimiques, des encres utilisées pour les tatouages sont cancérigènes.

Près de 12% des Européens auraient un tatouage. Mais cette mode ne serait pas sans risque. Selon une étude l'Agence européenne des produits chimiques relayée par France Info, des encres pour tatouage contiennent des substances cancérigènes.

Pas de rapport prouvé entre cancer et tatouage

Certaines des pigments contenus dans l'encre des tatouages étaient à la base destinés à des produits plastiques ou textiles, des encres d'imprimante ou même des peintures automobiles. Les encres peuvent aussi contenir des additifs, des résidus de charbon ou de pétrole, ou des produits destinés à stabiliser les mélanges... Pour l'instant, aucun lien direct entre les tatouages et le cancer n'a été prouvé scientifiquement, mais cette étude pourrait inquiéter les centaines de milliers de tatouées à travers l'Europe.

La bonne nouvelle, c'est que sept pays de l'Union européenne, dont la Belgique et la France, ont déjà pris une législation concernant des normes pour les encres de tatouages, qui est la même que celle pour les cosmétiques. En clair, le tatoueur doit être capable de fournir l'origine des encres et de vérifier la conformité de ces produits avec la législation, qu'il doit obligatoirement suivre s'il ne veut pas être hors-la-loi.

Le souci étant que ces lois varient selon les pays et qu'il n'y aucune loi "européenne". L'Agence européenne des produits chimiques a proposé une restriction sur plus de 4.000 substances et attend un avis de la Commission européenne à ce sujet d'ici la fin de l'année.

Déjà lu?