Cover image

© iStock

Science

Le plan américain pour éviter qu'un astéroïde s'écrase sur Terre

Voila maintenant 110 ans jour pour jour qu'un astéroïde de 50 à 100 mètres de large s'est écrasé en Sibérie. Depuis 2016 à cette même date, on fête la journée internationale de l'astéroïde. Alors, les États-Unis en ont profité pour publier un plan visant à éviter ce genre de catastrophe. 

Dans la film Armageddon de 1998, un astéroïde de la taille du Texas menace de s'écraser sur Terre et de réduire l'humanité à néant. Si une telle catastrophe ne risque pas d'arriver de sitôt vu la taille de la météorite fictive, des astéroïdes de plus petite taille menacent de toucher la Terre régulièrement. La preuve: en mai, un astéroïde de plusieurs dizaines de mètres est passé entre la Terre et la lune alors qu'on avait perdu sa trace depuis plusieurs mois. Même chose en avril où un astre de 50 à 110 mètres a frôlé notre planète. 

Mais heureusement, la NASA et autres agences spatiales surveillent de près les astres de plusieurs kilomètres, capables de détruire l'humanité toute entière. Et selon leurs estimations, ceux-ci ne devraient pas menacer notre Terre même si ils sont au nombre de 25.000 dans notre système solaire. Parmi ces 25.000, la NASA en aurait catalogué un tiers. En ce qui concerne les astres plus petits, il y en aurait 300.000 dans notre système et sont tout à fait susceptibles de frapper notre planète en créant des dégâts considérables. Ils pourraient, par exemple, détruire une ville entière.  

Plan de la Maison Blanche

Les États-Unis veulent éviter toute catastrophe du genre. Alors, la Maison Blanche a publié ce samedi un plan pour préparer et prévoir de telles situations. Ce plan se compose de cinq points, les voici:  

  1. Améliorer la détection et le suivi des astéroïdes
  2. Améliorer les systèmes prédictifs permettant de connaître leur trajectoire
  3. Développer les technologies permettant une déviation de l'astéroïde
  4. Augmenter la coopération internationale pour se préparer à cette éventualité
  5. Créer des exercices d'entrainement visant à se préparer à un impact

Ici, les Américains mettent clairement l'accent sur le premier point. La Maison Blanche met la priorité sur le développement des technologies permettant d'envoyer rapidement des sondes dans l'espace pour analyser la trajectoire des astéroïdes mais aussi déterminer précisément sa taille et sa composition. De leur côté, la NASA et les agences spatiales doivent bosser sur des technologies visant à changer la trajectoire des astres ou de limiter leur impact. 

Il existe plusieurs possibilités: utiliser des impacteurs ou des engins nucléaires pour le détruire l'astre en question. Ou alors, il est aussi possible d'utiliser la gravité des vaisseaux spatiaux pour modifier petit à petit la trajectoire de l'astéroïde. À ce propos, une mission de la NASA aura lieu en août. L'objectif est de se rapprocher de l'astéroïde Bennu pour mieux étudier sa trajectoire, sa taille et sa composition. De cette manière, la NASA espère enrichir les connaissances dont nous disposons déjà sur les astéroïdes.  

Coopération et communication

Pour finir, la Maison Blanche préconise la coopération entre les pays pour pouvoir aborder ce genre de situation de manière optimale. Cela a pour but, entre autres, de mieux communiquer avec la population. L'important est de ne communiquer que des "informations vérifiées et validées par les données". De plus, la Maison Blanche veut éduquer la population sur les causes et conséquences que ce genre de catastrophe pourrait avoir. 

Alors, les autorités américaines et les agences spatiales travaillent actuellement à l'élaboration de scénarios crédibles pour réagir de façon optimal au cas où cela se produirait vraiment. Mais évidemment, on espère qu'ils n'auront jamais besoin de mettre tout ça en pratique.  

Lire aussi: