Cover image

© © Twitter@ThatJon

Travel & Food

Avec ce siège d'avion vertical, l'espace pour les jambes passerait de 74 à 58 cm

La société de design italienne Aviointeriors Group a développé un nouveau concept de siège d'avion vertical, le Skyrider 2.0, afin de gagner de l'espace dans les avions. Cette technologie n'est pas nouvelle. Il s'agit d'une version actualisée du siège qui la société avait conçu en 2010.  

Présenté cette année à la Aircraft Interiors Expo à Hambourg, dans une version jaune et bleu (non sans rappeler les couleurs de Ryanair), le siège actuel possède plus d'amortissement, est 50% moins lourd qu'un siège d'avion standard et ses dimensions permettent d'entasser 20% de personnes en plus dans la cabine.

Vols courts

Huit ans plus tard, aucune compagnie aérienne n'a encore acheté une copie du Skyrider original, explique le quotidien britannique The Telegraph. "Cependant, étant donné que les compagnies aériennes à bas coûts comme Ryanair n'ont aucun scrupule à prendre des mesures de réduction de coûts au détriment du confort, il se pourrait que ce type de siège fasse leur apparition dans les avions."

Dans un premier temps, le Skyrider est uniquement conçu pour les vols courts. Les tables des sièges sont inexistantes, il n'y a pas de place pour le divertissement et en outre, ces sièges ne s'inclinent pas. Sur le plan de la réduction de l'espace destiné aux jambes du passager, ce dernier se retrouvera perché avec son poids concentré sur ses pieds et avec les jambes légèrement recroquevillées.

L'espace réduit pour les jambes (la distance entre deux sièges) peut aller jusqu'à à 23 pouces, soit près de 59 cm. À titre de comparaison, l'espace pour les jambes dans les avions d'easyJet et de Jet2 est de 29 pouces, soit 74 cm.

Par ailleurs, il n'y pas non plus d'emplacement pour les bagages.

"Il s'agit d'un siège innovant car il permet d'avoir une très grande densité dans la cabine de l'avion, en profitant pleinement de l'espace entre le plancher et le fuselage", ont expliqué les concepteurs du Skyrider. "Le siège assure une position verticale accrue du passager, ce qui permet l'installation de sièges avec un espace réduit tout en maintenant un confort adéquat."

Etant donné que ce type de siège permettrait aux compagnies aériennes à bas coûts de transporter plus de passagers dans leurs appareils, le prix des billets pourrait encore diminuer. En termes de sécurité, cela semble moins clair, explique le journal. En cas d'urgence, on ne sait pas vraiment si l'évacuation serait plus lente ou plus rapide.

Intérêt

Aviointeriors est convaincu que les compagnies aériennes pourraient être intéressées dans l'acquisition de ces sièges. "Nous sommes convaincus que le Skyrider sera intégré dans les avions. Toutefois, cela ne se produira pas immédiatement mais sur le long terme. Il s'agit certainement d'une configuration à laquelle les vols courts-courrier s'intéresseront", a expliqué un porte-parole de la société italienne.

En juin dernier, la compagnie aérienne VivaColombia avait déjà fait part de son intérêt pour le concept de sièges verticaux. "Il y a actuellement des personnes qui cherchent à savoir si vous pouvez voler debout. Nous sommes très intéressés par tout ce qui rend les voyages moins chers", a expliqué le CEO de la compagnie, William Shaw.

En 2010, lorsque le Skyrider faisait ses débuts, Michael O'Leary, le CEO de Ryanair avait également soutenu l'initiative.

Cependant, l'Autorité de l'aviation civile (CAA) souligne que de nombreux obstacles doivent encore être surmontés avant que les compagnies aériennes puissent être autorisées à transporter des passagers debout.

Lire aussi