Cover image

© Facebook/Parti Islam

Politique

Le parti Islam désigne une femme comme tête de liste dans une commune en Flandre

Le parti Islam fait marche arrière et nomme une femme comme tête de liste à Anvers, en vue des élections communales du 14 octobre. Le choix n'est pas anodin, il s'agit du fief du président de la N-VA, Bart De Wever.

"Ce que l'on prône, c’est qu’il y ait d’office un homme qui soit positionné en tête de liste. Un homme vrai, courageux. L’homme devant, la femme derrière, et comme ça, elle se sent aussi en sécurité. Il est pour moi inconcevable qu’une femme tire la liste sauf si vraiment il n’y a aucun autre candidat de disponible". Voilà ce qu'affirmait début avril le co-fondateur et leader du parti Islam, Redouane Ahrouch, lors d'une interview à la Dernière Heure.

Pourtant, le parti ultra conservateur a annoncé, ce vendredi soir sur sa page Facebook, avoir nommé une femme comme tête de liste. Mais pas dans n'importe quelle commune: à Anvers, où le parti a d'ailleurs l'intention de se présenter, en plus des 28 communes à Bruxelles et en Wallonie où il a déjà déposé des listes.

Une candidate d'origine afghane

"C'est une candidate d'origine afghane qui insiste pour être la tête de liste Islam à Anvers contre la N-VA de Bart De Wever!", précise le parti dans l'un des commentaires sous le post. Il y a d'ailleurs une photo qui accompagne l'annonce, sur laquelle on peut voir une musulmane portant le voile intégral et brandissant un arc à flèche.

"C'est une femme jeune mais combative, comme je les aime. Elle parle aussi parfaitement le néerlandais", ajoute encore le conseiller communal anderlechtois. Mais il n'en dit pas plus sur son identité: "Nous ne voulons pas qu'il y ait trop de pression sur nos candidats avec tout ce qui se passe à propos de notre parti. La discrétion est donc importante. Nous ferons connaître les noms sur notre liste en septembre".

Avec ce post, le parti a fait le buzz sur les réseaux sociaux, une fois de plus. Car en y regardant de près, la photo a tout l'air d'être fausse. Certains internautes assurent avoir trouvé la même image sur Pinterest, tandis que le média flamand Het Laatste Nieuws affirme qu'elle est tirée d'une banque d'images accessible depuis Google.

De son côté, Bart De Wever ne prend pas au sérieux l'annonce. "Le carnaval à Anvers tombe justement un peu plus tard cette année...", a-t-il écrit quelques heures plus tard sur sa page Facebook en partageant un article de presse sur le sujet. À Anvers, le parti Islam a de toute façon très peu de chances de se faire un nom, puisqu'il s'agit du fief du président de la N-VA.

Vous vous en doutez, leurs propositions ne sont pas franchement compatibles. D'ailleurs, le parti nationaliste flamand a récemment annoncé son souhait de refondre la Constitution belge pour "interdire les partis extrémistes tel que le part Islam". 

Lisez aussi: