Cover image

© iStock

Science

La concentration en dioxyde de carbone dans l'atmosphère atteint des niveaux records

En avril, la concentration de CO² dans l'atmosphère a dépassé en moyenne 410 parties par million (ppm) sur l'ensemble du mois, selon les résultats de l'observatoire de Mauna Loa à Hawaii. Jamais un tel niveau de concentration n'avait été atteint en 800.000 ans.

C'est la première fois dans l'histoire des lectures de l'observatoire de Mauna Loa à Hawaï qu'une moyenne mensuelle atteint un tel niveau: en avril, la concentration de CO2 dans l'atmosphère a dépassé en moyenne les 410 parties par million (ppm).

Cela représente une augmentation de 30% de la concentration de dioxyde de carbone dans l'atmosphère mondiale depuis le début de la courbe de Keeling en 1958, explique la Scripps Institution of Oceanography de l'Université de Californie à San Diego.

Courbe de Keeling

La Courbe de Keeling tire son nom de son créateur et de la forme de ses données. Cette courbe a dépassé les 400 ppm dans l'air pour la première fois de l'histoire de l'humanité en 2013. Avant le début de la révolution industrielle, les niveaux de CO2 avaient fluctué. Mais jamais durant les 800.000 dernières années, elles n'avaient dépassé les 300 ppm.

Le dioxyde de carbone est appelé gaz à effet de serre pour sa capacité à piéger le rayonnement solaire et à le maintenir confiné dans l'atmosphère. C'est le plus répandu parmi tous les gaz à effet de serre produits par les activités humaines et sa présence dans l'atmosphère est attribuée à la combustion de combustibles fossiles.

Déjà lu?