Cover image

© Getty Images

Politique

L'État islamique a encore assez d'argent pour 37.000 Bataclan

Mercredi et jeudi, 500 experts et 80 ministres de 72 pays ont été invités à Paris à la conférence "No money for terror" pour évoquer le financement du terrorisme et les mesures à prendre à ce sujet. Leur conclusion: l'État islamique (EI) a peut-être déjà été conquis, mais le groupe terroriste continue de prospérer.

L'organisation terroriste la plus riche de l'histoire

Même si la perte de son territoire presque complet s'accompagne de la perte de 80% de ses ressources financières, l'EI reste l'organisation terroriste la plus riche de l'histoire. Son butin est estimé par des spécialistes à 3 milliards d'euros, ce qui, selon les experts, permettrait au groupe de perdurer encore pendant 15 ans.

(Par comparaison, avec ce montant, l'EI pourrait prendre le contrôle d'Air France, car c'est à peu près la valeur de marché de cette entreprise.)

© Screenshot YouTube

Diversification des investissements

Sur ces 3 milliards, plus de 500 millions d'euros ont été investis de manières très diverses dans des sociétés légales telles que des bureaux de change, des compagnies de taxis et des fermes irakiennes. On estime que les terroristes ne reçoivent chaque mois pas moins que 56 millions d'euros de leurs activités commerciales dans la province de Bagdad. Naturellement, cet argent va au financement d'activités terroristes.

Selon le procureur de Paris François Molins, l'attentat dans les bureaux du magazine satirique Charlie Hebdo (12 morts) a coûté 25.000 euros aux terroristes, et celui de la salle de concert Bataclan à Paris (137 morts) 80.000 euros.

En d'autres termes, on peut dire que l'EI a encore suffisamment de liquidités pour orchestrer 125.000 attentats comme à Charlie Hebdo et 37.500 attaques terroristes comme au Bataclan.

Aujourd'hui, la trésorerie de l'EI sert principalement à payer les combattants restants et à soutenir les familles des terroristes tués. La veuve de l'un des terroristes abattus au Bataclan a reçu un appartement gratuit à Mossoul. Les activités de guérilla sont financées avec le reste. Molins a également rapporté que l'EI en France pouvait compter sur l'argent de 416 donateurs généreux.

Lire aussi