Cover image

© iStock

Science

Semaine de la vaccination: les Belges ne sont pas tous convaincus de l'efficacité des vaccins

C'est la semaine européenne de la vaccination. Pour l'occasion, l'Organisation mondiale de la Santé organise une campagne de sensibilisation, à laquelle s'associe l'ONE (Organisation de la naissance et de l'enfance) en Belgique. À l'heure où les discours anti-vaccins ont la cote, l'ONE veut convaincre les parents belges de vacciner leurs enfants. 

Un Belge sur dix ne pense pas que les vaccins sont efficaces, selon les chiffres de l'ONE (Office de la naissance et de l'enfance). Plus précisément, 5,2 % des Belges disent ne pas savoir si les vaccins sont efficaces et 4,3 % doutent clairement de leur efficacité. À l'occasion de la semaine européenne de la vaccination, l'ONE s'associe à la campagne de l'Organisation mondiale de la Santé " Les vaccins, ça marche". 

Devant les discours vaccino-sceptiques, l'Office de la naissance et de l'enfance veut rappeler l'importance des vaccins. Car, en Italie par exemple, où beaucoup de parents choisissent de ne plus vacciner leurs enfants, la rougeole a fait son retour et a malheureusement déjà été fatal pour plusieurs enfants. L'Italie s'efforce de sensibiliser sa population avec des campagnes chocs. En Belgique, même si la situation n'est pas pareille, les chiffres de l'ONE montrent que les vaccins ne font pas l'unanimité. Car seulement 79% des Belges voient les vaccins comme tout à fait sûrs. 3 % trouvent qu'il n'est pas important de vacciner les enfants, et 10 % pensent vraiment que les vaccins ne sont pas sûrs. 

Le problème: le rappel 

Dans notre pays, ce n'est pas tellement la première vaccination des enfants qui "pose problème". Car en fin de compte, 90 % des bébés belges se font vacciner correctement. Pour donner un exemple, 95, 6 % sont vaccinés contre la rougeole, la rubéole et les oreillons. Et 90 % sont vaccinés contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche l'haemophilus influenzae et l'hépatite B à l'âge de 15 mois. Mais c'est le rappel à l'âge de 6 ans qui pose souci. En effet, seulement 74% des enfants font le rappel de vaccin. C'est face à ces chiffres que l'ONE veut sensibiliser. 

Sur le même sujet: