Cover image

© Twitter

Tech

Un robot termine troisième à des élections municipales au Japon

Dans la ville de Tama, un district japonais situé dans la préfecture de Tokyo, un robot a terminé en troisième position dimanche dernier lors d'élections municipales.  

Avec le slogan “Inintelligence artificielle va changer la ville de Tama”, ce robot nommé Michihito Matsuda a obtenu 4.103 voix, soit à peine 444 voix de moins que le numéro deux Takahashi Toshihiko qui a remporté 4.457 voix. Toutefois, Matsuda a terminé bien loin du vainqueur Hiroyuki Abe qui a réussi à convaincre 34.603 électeurs.

Le robot a développé un programme électoral promettant de mettre un terme à la corruption dans ce district qui compte 150.000 habitants. Matsuda a en outre promis d'offrir des chances égales à tous ainsi que d'analyser les pétitions des citoyens afin d'en filtrer les aspects positifs et négatifs. Le robot a également tenté de persuader l'électeur qu'il était un meilleur médiateur dans la gestion rationnelle des conflits entre résidents et a promis d'agir de manière juste et équilibrée.

"Les machines peuvent être plus honnêtes en politique"

Derrière cette intelligence artificielle se trouvent Tetsuzo Matsuda, vice-président de Softbank et Norio Murakami, un employé du moteur de recherche internet Google au Japon. Ces deux gourous de la technologie sont convaincus que les machines peuvent être plus honnêtes en politique.

"L'intelligence artificielle va tout changer, c'est une question de temps. Nous serons en mesure de prendre des décisions impartiales et équilibrées, de mettre en œuvre rapidement des mesures, de stocker des informations et de diriger la prochaine génération", a déclaré le robot Michihito Matsuda.

Les deux responsables de ce programme souhaitent que l'intelligence artificielle détermine les politiques en collectant les données de Tama City. "Tama New Town était la ville plus avancée du Japon il y a 40 ans et, à l'heure actuelle, le vieillissement de la population ne fera que croître, ce qui obligera à instaurer des changements importants dans l'administration actuelle. L'intelligence artificielle permettra de développer une politique clairement définie", a encore expliqué le robot.

L'élection d'un maire-robot n'est peut-être pas encore pour demain, mais la troisième place de Michihito Matsuda montre que les citoyens sont à la recherche d'alternatives pour endiguer la corruption au sein de la société.

Lire aussi