Cover image
Politique

Contre la répression, Louis Sarkozy veut légaliser toutes les drogues

Le fils de Nicolas Sarkozy aime commenter l'actualité. Mais il semble avoir trouvé un autre combat: légaliser toutes les drogues. Car la répression est inefficace et permet au marché noir de se développer. Ce serait aussi un excellent moyen de lutter contre la surpopulation carcérale. C'est ce qu'il a écrit dans une tribune d'un quotidien américain. Et sa maman, Cécilia, le félicite.  

L'interdiction des drogues finance le marché noir. La répression des trafiquants montre ses limites en termes d'efficacité. Partant de ce double constat aux États-Unis, Louis Sarkozy, 20 ans, a décidé d'écrire une tribune dans le Washington Examiner.

"Pendant la prohibition, on pouvait se procurer de l'alcool facilement. Mais au lieu de s'en procurer auprès de commerces réglementés par l'État, les citoyens étaient contraints d'en acheter à des criminels et des trafiquants", explique le fils de Nicolas Sarkozy et de Cécilia Attias.

Solution: légaliser toutes les drogues. Pour plusieurs raisons. D'abord parce que la répression coûte 50 milliards de dollars par an aux autorités américaines. De l'argent qui pourrait servir à la prévention par exemple. Il cite l'économiste Milton Friedman: "Je ne pense pas qu’il soit moral d’in­fli­ger des coûts à d’autres pour protéger des indi­vi­dus de leurs propres choix." "Je ne peux pas être plus d'accord", a-t-il commenté.

Maman est fière

La légalisation de la commercialisation des drogues serait aussi un moyen de vider la population carcérale outre-Atlantique. 16% des détenus sont en prison en raison du trafic de drogues rappelle le cadet de la fratrie Sarkozy.

Une prise de position saluée par la maman du jeune homme: "Bien joué mon fils", a-t-elle commenté sur Twitter. Et qu'en pense le papa?

Déjà lu?